Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : suivi budgétaire, plus de 2 428,6 milliards de CDF rétrocédés aux provinces à fin octobre 2022

Avatar of La Rédaction

Published

on

images 43

Les etats de suivi budgétaire provisoire du mois d’octobre 2022 renseignent que le Gouvernement central de la République Démocratique du Congo (RDC) a rétrocédé plus de 2 428,6 milliards de Francs congolais (CDF), soit plus de 1,2 milliards USD aux provinces du pays en dix mois de l’année en cours.

A en croire ce document de la Direction générale des politiques et programmation budgétaire, le montant total attendu au cours cette période au titre de rétrocession aux provinces été fixé à hauteur de 3 382,6 milliards de CDF, montant équivalent à 1,6 milliards USD au taux budgétaire moyen de 2012 CDF pour le dollar américain.

Après l’analyse, il ressort un taux d’exécution budgétaire de ces crédits de l’ordre de 71,7% du montant total projeté au cours de cette période comprise entre le 1er janvier au 30 octobre 2022.

En ce qui concerne la répartition de ces allocations budgétaires, les experts du ministère du Budget notent qu’au cours de cette période la plus grosse part de l’enveloppe a consisté en la rémunération, soit 2 175,6 milliards de CDF contre les prévisions budgétaires arrêtées à 1 908,3 milliards de CDF.

Les dépenses liées aux transfert aux provinces et Entités territoriales décentralisées (fonctionnement) sont chiffrées à hauteur de 237,9 milliards de CDF contre les prévisions budgétaires arrêtées à 373,1 milliards de CDF.

Projetées à plus 1 101,1 milliards de CDF, les dépenses d’investissement sur les transferts aux provinces et aux Entités territoriales décentralisées ont connu un début d’exécution timide à hauteur de 15 milliards de CDF, soit près de 7,4 millions USD.

Pour toute l’année en cours, le Gouvernement central de la République Démocratique du Congo s’est engagé à mobiliser plus de 4 059,1 milliards de CDF, soit plus de deux (2) milliards USD pour assurer le fonctionnement des institutions au niveau provincial et des Entités territoriales décentralisées (ETD).

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito