Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : suivi budgétaire, plus de 365,4 milliards de CDF alloués à l’EPST à fin février 2022

Avatar of La Rédaction

Published

on

Epst

Le rapport mensuel sur les états de suivi budgétaire (ESB) de février 2022 renseigne que le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a affecté plus de 365,4 milliards de Francs congolais (CDF), un montant estimé à 182,7 millions de dollars américains, en faveur du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), dirigé par le Ministre Tony Mwaba Kazadi.

Ce document des experts du ministère du budget indique qu’au cours de cette période, les prévisions budgétaires des dépenses en faveur du sous-secteur de l’Education nationale « EPST » ont été fixées à 528,1 milliards CDF soit plus de 264 millions de dollars américains.

A cet effet, il est renseigné par les experts de la Direction générale des politiques et programmation budgétaire un taux d’exécution budgétaire de l’ordre de 69,1% en faveur du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique.

En ce qui concerne la répartition de cette enveloppe dans les différentes rubriques relatives au ministère de l’EPST, ce document note que la plus grosse part a été affectée à la rémunération des agents et cadres du secteur l’Enseignement primaire secondaire et technique.

S’agissant de la rémunération, le rapport renseigne que 323,8 milliards de CDF ont été dépensés contre les prévisions linéaires arrêtées à hauteur de 325,0 milliards de CDF.

Ces dépenses ont été en effet exécutées à hauteur de 99,6% du montant total attendu au cours de cette période.

D’après le même document, une enveloppe de plus de 41,5 milliards de CDF soit plus de 20 millions USD a été engagée pour les dépenses liées au fonctionnement du ministère de l’EPST contre les prévisions linéaires arrêtées à 93,5 milliards de Francs congolais (CDF).

Considéré comme prioritaire, le sous-secteur de l’Enseignement primaire secondaire, et technique (EPST) devrait bénéficier d’une enveloppe annuelle de 3 168,9 milliards de Francs congolais (CDF) pour assurer son fonctionnement.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV