Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : SYNAMED formule 5 conditions pour parvenir à la levée de la grève

Published

on

En dépit des propositions du Gouvernement congolais, le Syndicat national des médecins (SYNAMED) décide de poursuivre la grève.

La majoration annoncée des salaires des médecins n’aurait donc pas convaincu le banc syndical.

Ce dernier formule en effet cinq conditions à l’endroit du Gouvernement pour parvenir à la levée de la grève entamée depuis quelques semaines sur l’ensemble du territoire national.

  1. Que le Gouvernement paie immédiatement le complément de PR (prime de risque) tel que proposé au T3 (Troisième trimestre);
  2. Que le Gouvernement réduise l’IPR (Impôt sur le revenu professionnel) de 3% ;
  3. Obtenir un chronogramme d’exécution de signature des actes administratifs dans 10 jours y compris l’alignement trimestriel des médecins à la PR ;
  4. Obtenir du Gouvernement la prise en compte des rubriques immunisés de 20% dès le T4 ;
  5. Associer les délégués syndicaux dans l’élaboration du budget 2022.

Cette décision a été prise à l’issue de leur Assemblée générale extraordinaire tenue du 28 au 29 juillet 2021 en visioconférence.

Ces travaux de l’Assemblée générale du syndicat des professionnels de la santé de la République Démocratique du Congo ont permis d’analyser les propositions du Gouvernement sur le plan pécuniaire et administratif.

Pour rappel, dans un communiqué rendu public le 27 juillet 2021 à l’issue des négociations entre les parties, le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani, avait indiqué que le Gouvernement a rencontré toutes les préoccupations et revendications des médecins.

Sur le plan pécuniaire, une allocation de 200 000 francs congolais (100 dollars américains) à 400 000 francs congolais (200 dollars américains) est ainsi alloué pour les mois de juillet, août et septembre 2021 et 320 000 francs congolais (160 dollars américains) à 640 000 francs congolais (320 dollars américains) pour les mois d’octobre, novembre et décembre 2021, du médecin le moins gradé au plus gradé.

« Toutes les revendications ont été prises en compte », annonce le communiqué. Allusion faite à la notification en grade, signature de l’Ordonnance présidentielle, mécanisation des médecins avec numéros matricules en cours d’exécution.

« Le Gouvernement invite les syndicats des médecins à la Conférence budgétaire qui débute le lundi 2 août 2021 afin d’intégrer toutes les autres revendications supplémentaires dans la loi des finances de l’exercice 2022 », précisait ce communiqué.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito