Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : tout attroupement de plus de 5 personnes est interdit à la Gombe (officiel)

Avatar of La Rédaction

Published

on

0D7C4336 207F 4265 AF0F B98B0A9A6C51

Après les manifestations organisées, le samedi 10 et le lundi 12 février 2024 à Kinshasa contre les chancelleries occidentales, le Gouvernement congolais a annoncé une batterie de mesures dont l’interdiction de tout attroupement de plus de 5 personnes dans le centre de ville de la Gombe.

Ces mesures déjà annoncées le lundi 12 février 2024 par le Commandant de la Police nationale congolaise de la ville de Kinshasa ont été confirmées par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde au cours d’un briefing co-animé avec le Ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya, le mardi 13 février 2024 dans la salle de presse de la RTNC1.

Ce briefing presse portait sur le thème : « Mesures sécuritaires prises face aux actes de violences contre les diplomates étrangers, le personnel de la Monusco ainsi que leurs biens ».

Dans son mot introductif, Peter Kazadi a rappelé que le Gouvernement congolais a condamné ces actes barbares, rappelant tout de même le droit pour tout citoyen de manifester ses opinions dans le respect des lois de la République.

« Rien ne donne pouvoir à quelqu’un dès lorsqu’il est frustré, quelle que soit la motivation, de s’attaquer à d’autres personnes, à casser leurs biens et surtout à s’attaquer aux installations diplomatiques qui sont protégées par le droit international. Et nous avons mis en garde que les contrevenants doivent être recherchés et poursuivis. Les auteurs de ces crimes sont en train d’être recherchés par la Police nationale et tous les services de sécurité. », a souligné le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières.

Suite à ce constat désolant des manifestants qui ont troublé la quiétude dans la ville de Kinshasa avec des dégâts matériels et des pneus brûlés, Peter Kazadi a fait savoir que des mesures ont été prises pour faire face à ces violences.

« Nous avons, à cette occasion, réuni de nouveau la communauté de renseignements et pris quelques mesures dont celle interdisant l’accès des moto-taxis à l’a commune de la Gombe. En deuxième lieu, nous avons aussi interdit tout attroupement de plus de 5 personnes à la Gombe, l’interdiction des vendeurs ambulants ainsi que les sans-abris qu’on appelle « Shegués ». Et nous avons décidé du renforcement de la présence policière dans les carrefours jugés sensibles. Mais aussi il y aura des patrouilles diurnes pour veiller à ce que ces mesures soient respectées par tous. », a-t-il annoncé.

Peter Kazadi a en outre appelé les congolais au calme et à la discipline en unissant leurs forces autour du Commandant suprême des Forces armées, de la Police nationale congolaise.

De son côté, Patrick Muyaya a d’abord félicité les Léopards pour leur brillante participation à la Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2023.

Quant à la série de manifestations, le Gouvernement congolais dit comprendre la colère des congolais, mais n’encourage pas les actes de violence contre les diplomates étrangers, le personnel de la Monusco ainsi que leurs biens.

« Nous comprenons donc la frustration et la colère des compatriotes mais la violence n’est pas la réponse qu’il faut réserver », a-t-il dit.

Par ailleurs, le porte-parole du Gouvernement congolais a invité la population congolaise à prendre conscience que la guerre qui sévit dans l’Est du pays est avant tout la guerre de la République Démocratique du Congo.

Ainsi, Patrick Muyaya a invité le peuple congolais à s’engager « massivement » dans l’armée pour défendre chaque centimètre carré du territoire national.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV