Connect with us

a la une

RDC : Tshisekedi a besoin d’un FCC réinventé pour réussir sa mission historique

Published

on

RDC : Tshisekedi a besoin d’un FCC réinventé pour réussir sa mission historique 1

[OPINION] – Le nouveau président de la République devrait avoir une conscience véridique et un entendement exact de sa mission historique. L’Etat de droit ne peut pas, en lui-même, constituer une finalité ultime de l’exercice du pouvoir au regard des progrès réalisés en termes de la démocratisation régénérative.

La rationalité du combat de l’UDPS des années 1980, qui était foncièrement politique, ne peut pas être transposée en matériaux bruts en 2019, sans aucun raffinement idéologique, sans aucun ajustement en termes des priorités des politiques publiques, 38 après. Aussi, le nouveau président devra éviter d’être désorienté par les extrémistes et autres revanchards qui veulent l’induire en erreur dans une présidence de vendetta politique.

In fine, le nouveau président n’a rien de fondamental à réaliser sur le plan politique : les défis titanesques qui se présentent à lui sont du rayon économique et social – et partiellement sécuritaire.

Cependant, le FCC, la plus grande force politique et parlementaire du pays, dont les animateurs ont rendu la démocratisation régénérative possible, doit réaliser urgemment qu’il ne peut pas opérer dans cette nouvelle dispensation avec les mêmes schèmes et schémas politiques de la M.P ayant sous-tendu le régime de Kabila.

Les leaders et hauts cadres du FCC doivent aussi comprendre et intérioriser l’assignation historique du nouveau président, F.Tshisekedi, dans le sens de l’accélération de la navigation vers l’horizon d’un Congo Emergent – dont ils ont posé les jalons. Cette assignation essentiellement économique impose absolument la fin de la politique hégémonique, rentière et patrimonialiste.

Dans cette optique, le FCC est appelé à se réinventer comme un mouvement fédérant des élites développementales focalisées sur la réalisation des projets communs devant matérialiser l’émergence.

Cela impose que le FCC souscrive à une nouvelle normativité en gouvernance et en praxis politique collaborative avec le CACH. Il devra promouvoir tant au niveau du gouvernement central qu’il va animer que des gouverneurs, la gouvernance performante, la guerre contre la corruption et l’impunité.

Seul un esprit d’intelligence synergétique FCC-CACH pourra aider la RDC à connaitre une gouvernance productrice d’une triple révolution agricole rayonnante, industrielle fulgurante et technologique reluisante, en phase avec les percées modernes au plan mondial.

Hubert Kabasu Babu Katulondi, Libre-penseur et écrivain

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement