Connect with us

a la une

RDC : Tshisekedi – Adesina, la vision commune pour le développement

Published

on

RDC : Tshisekedi - Adesina, la vision commune pour le développement 1

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi et le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina ont la même vision pour l’intégration de la RDC tant au niveau national que continental. Ils ont réaffirmé leur engagement au cours d’un panel de haut niveau, ce mardi 18 juin 2019 à Kinshasa.

« Dieu aime la RDC et vous êtes dotés d’immenses ressources naturelles. Mais, on ne mange pas le potentiel. Il faut travailler et travailler dur pour transformer ce potentiel en richesses matérielles. Il faut tout transformer pour la prospérité du peuple », a déclaré le président de la BAD.

Il a de ce fait réaffirmé l’accompagnement de la BAD à soutenir les efforts de développement de la RDC.

De son côté, le président Félix Antoine Tshisekedi a salué l’engagement de la BAD en RDC qui, depuis 1973, a financé des projets à hauteur de 6,1 milliards de dollars américains. Et actuellement, le portefeuille projets de la BAD se chiffre à environ 1,5 milliards de dollars.

« Il est venu parce qu’il y a beaucoup de choses qui se font faites en RDC depuis janvier 2019. Nous croyons à l’intégration nationale et africaine. Nous travaillons pour ça », a indiqué le chef de l’État.

Parlant des ces priorités qui se résument à : éclairer, Nourrir, industriel, intégrer et améliorer la qualité des populations en Afrique y compris en RDC, les deux personnalités sont d’accord du fait que le secteur privé a un rôle important à jouer aux cotés de l’État.

« Je suis totalement avec vous pour la création de zones spéciales d’agroindustrielles pour booster le secteur agricole en RDC. Nous devons développer la chaîne de valeur et transformer localement afin de permettre à l’Etat de tirer profit de sa richesse », a indiqué Adesina.

Félix Tshisekedi qui partage cette vision estime qu’il faut résoudre le problème de la dépendance de l’économie congolaise à l’exploitation des ressources naturelles. D’où, la nécessité de diversifier l’économie.

« L’agriculture est notre priorité. L’idée ici est de booster ce secteur. La BAD va nous accompagner dans la création des zones agricoles spéciales. Cela va occasionner la création d’emplois et de la richesse tant pour l’État. C’est également une solution pour la faim», a insisté le chef de l’État.

Bien plus, les efforts fournis dans la mise en oeuvre des réformes sur le climat des affaires en RDC ont été salués par la BAD. D’après Akinwumi Adesina, 53 millions de dollars américains ont été financés par son institution pour ce faire.

Si Félix Tshisekedi partage l’avis du président de la BAD sur la nécessité renforcer la bonne gouvernance économique en RDC, il reste toute fois convaincu que l’homme congolais devrait s’impliquer et oeuvrer pour l’éradication de la corruption.

Bien avant le début de ce panel d’échange entre les deux personnalités, sous la modération du journaliste économique William Albert Kalengayi, le directeur général de l’ANAPI, Antony Nkinzo Kamole a fait une présentation sur les opportunités d’affaires en RDC.

Considérant l’arsenal juridique enrichi et les efforts consentis dans l’operationnalisation des réformes, il a encouragé le président de la BAD et le chef de l’État congolais à croire en la RDC et dire aux investisseurs de venir dans cette terre d’opportunités.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement