Connect with us

a la une

RDC : Tshisekedi attendu à Malabo pour les assises annuelles de la BAD

Published

on

RDC : Tshisekedi attendu à Malabo pour les assises annuelles de la BAD 1

Le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi va, dans les prochaines heures, effectuer le déplacement de Malabo, en République de Guinée Equatoriale. Il va participer aux assises annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) qui se tiendront du 11 au 14 juin 2019.

Il est prévu, à la même période, la 54ème Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement (BAD) et la 45ème Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD), guichet concessionnel du Groupe de la Banque.

Organisées sous le leadership de la Banque africaine de développement, ces assises constituent un rendez-vous des décideurs et bailleurs de fonds des projets intégrateurs régionaux et sous-régionaux.

Félix Tshisekedi y prendra part en sa qualité de deuxième vice- président de l’Union africaine et président de la sous- région Afrique centrale.

Ces assises sont une opportunité pour le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, de faire entendre la voix de la RDC du haut de cette tribune. La BAD est très intéressée par le projet INGA en vue de booster l’industrialisation de plusieurs états africains.

Thème retenu en 2019 par la Banque pour ces Assemblées annuelles est « l’intégration régionale» qui est une des cinq grandes priorités stratégiques de l’institution, autrement dit les «High 5.» Il s’agit entre autres d’éclairer l’Afrique ; de nourrir l’Afrique ; d’industrialiser l’Afrique ; d’intégrer l’Afrique et d’améliorer la qualité de vie des populations en Afrique.

Ce continent africain avec un milliard d’habitants, génère un PIB total de 3 400 milliards de dollars. Un tel marché est susceptible de créer d’immenses opportunités pour les entrepreneurs du continent.

Mais pour arriver à un tel résultat, les gouvernements africains et les communautés économiques régionales doivent intensifier leurs efforts pour faciliter la libre circulation des personnes, des biens, des services et du commerce.

D’où la pertinence d’aborder les défis auxquels le continent est confronté et aussi de proposer des moyens pour avancer dans l’intégration régionale de l’Afrique.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement