Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Tshisekedi déterminé à tourner la page de détournements de fonds publics en toute impunité

Published

on

RDC : Tshisekedi déterminé à tourner la page de détournements de fonds publics en toute impunité 1

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, le président Félix Antoine Tshisekedi reste déterminé à mettre un terme à la dilapidation des fonds de l’Etat en toute impunité. Objectif : préserver l’argent des contribuables de leurs prédateurs impénitents et moraliser la gestion de la classe dirigeante, peu importe son bord politique.

Le président de la République l’a annoncé le 29 juin 2020 dans son discours à la nation, à l’occasion du 60ème anniversaire de l’accession de la République démocratique du Congo (RDC) à la souveraineté internationale.

« Je souhaite que l’expérience douloureuse révélée au cours du procès en rapport avec le programme des 100 jours tourne définitivement la page de la longue série de projets et programmes qui, à travers l’histoire, ont donné lieu à d’importants coulages des ressources publiques en toute impunité, » a-t-il déclaré dans son discours.

En effet, le chef de l’Etat fait allusion notamment au projet de Bukangalonzo, aux multiples cessions d’actifs miniers, aux projets de construction d’infrastructures routières, aéroportuaires et autres.

«Le défi du Congo, le défi du peuple congolais, c’est de sortir de la répétition pour s’inventer un destin. A tout prix, nous devons y parvenir et nous allons y arriver », a prévenu Félix Tshisekedi.

Bien plus, le chef de l’Etat a invité le Gouvernement de la République à engager des réformes sur l’ensemble de la chaine de la dépense, afin que les ressources publiques soient désormais mieux préservées et mieux utilisées.

Entre-temps, plusieurs dossiers relatifs aux marchés publics font l’objet de doute quant à la gestion des fonds rendus disponibles par le Trésor public. Dans le lot, il y a le dossier d’installation de la fibre optique qui, selon d’autres analystes, s’est effectuée dans la violation des règles définies par la loi relative à la passation des marchés publics.

Un rapport de la commission parlementaire sur le projet fibre optique présenté à l’Assemblée nationale le 18 mai 2015 indique qu’au niveau de la Direction générale de contrôle des marchés publics (DGCMP), l’entreprise DORECO qui a exécuté le marché en février 2012 ne figure sur aucune des listes détenues par les services de la DGCMP.

A RE(LIRE) : les six dossiers devant faire l’objet d’enquêtes judiciaires impartiales (CNPV)

« M’inspirant des saintes écritures, mon objectif n’est pas de voir les méchants périr, mais plutôt qu’ils changent, qu’ils soient sauvés et que le pays tout entier s’en réjouisse. A défaut, ils s’exposeront à la rigueur de la loi. Celle-ci étant faite pour révéler la faute, j’accorde à la restauration de l’Etat de droit la première des priorités dans mon combat pour l’édification d’un nouveau Congo », a insisté Félix Antoine Tshisekedi.

Par cette annonce solennelle du chef de l’Etat, d’aucuns s’attendent qu’il prêche par l’exemple en encourageant la justice congolaise à ouvrir des enquêtes judiciaires afin que lumière soit faite et que les responsabilités soient établies. Ce qui éviterait d’énormes pertes d’argent en défaveur du Trésor public.

Olivier KAMO

Sur le même sujet :

RDC : LICOCO demande au PGR de se saisir du dossier Bukangalonzo !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito