Quantcast
Connect with us

a la une

RDC-UE : vers le dégel de la crise diplomatique

Published

on

C’est partie pour le dégel de la crise diplomatique entre l’Union européenne (UE) et la Rd Congo. Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a exprimé son souhait d’échanger les ambassadeurs dans un plus bref délai. Et de finaliser les discussions diplomatiques liées à la restructuration et la réactivation de la Maison Schengen à Kinshasa.

« Je voudrais les voir (relations avec l’Union européenne) amplement redynamisées dans le respect des principes sacro-saints qui fondent l’Organisation des Nations Unies.[…] il est de même primordial qu’une saine coopération puisse caractériser les rapports entre la RDC et l’Europe, terre fréquentée voire habitée par des milliers de familles congolaises», a déclaré Félix Tshisekedi devant les ambassadeurs accrédités en RDC.

Pour d’aucuns, il s’agit d’un pas majeur vers le dégel après une longue période de tension diplomatique entre l’Administration de Joseph Kabila et l’Union européenne.

A la veille de l’année électorale en RDC, ils ont observé, le durcissement des sanctions européennes contre 15 personnalités congolaises, la suspension de la coopération bilatérale directe avec la RDC par la Belgique, les restrictions de voyages, l’immixtion dans les affaires intérieures de la RDC, …

Cet état de choses a poussé le gouvernement congolais à durcir le ton et à prendre de mesures de rétorsion dont la fermeture de la Maison Schengen en janvier 2018 et l’expulsion de l’ambassadeur de l’UE en RDC en décembre dernier.

Si pour l’échange d’ambassadeurs pour avoir le même niveau de représentation le problème semble plus simple, en ce qui concerne la Maison Schengen, la réouverture reste conditionnée par l’harmonisation des recommandations de la Commission technique ad hoc en tenant compte notamment des propositions émises par les ambassades européennes basées à Kinshasa.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : Macron plaide pour la réouverture de la maison Schengen à Kinshasa !

Kabila : «la présence des observateurs de l’UE n’est pas le gage de bonnes élections»

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito