Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : une convention de financement de 130 millions USD signée entre UBA et Sonahydroc pour importer les produits pétroliers

Avatar of La Rédaction

Published

on

D15563DA 42C0 4188 9FD6 7E49851F90CA

La banque UBA RDC et la Société nationale des Hydrocarbures (Sonahydroc) ont signé une convention de financement de 130 millions de dollars américains pour l’importation des produits pétroliers.

La cérémonie a eu lieu, ce samedi 16 juillet 2022, au siège de Sonahydroc à Kinshasa.

Cette convention de financement aura comme impact la réduction des montants des manques à gagner versés aux entreprises impliquées dans la distribution des produits pétroliers par l’Etat, a expliqué la Directrice Générale de l’UBA, Madame Jeanne-Annie Ekeme.

« Il en résultera ainsi une trésorerie additionnelle qui pourra non seulement servir à soutenir les acteurs dans la filière, mais également à rediriger d’importants flux financiers provenant de ce secteur vers d’autres projets de développement qui impacteront positivement le bien-être des populations. » a-t-elle ajouté.

Pour la Directrice Générale de la Sonahydroc, Sylvie Tanzambi, le financement que UBA RDC met à la disposition de la Sonahydroc permettra à la RDC, pays importateur net de produits pétroliers, de réduire le nombre d’intermédiaires dans la chaîne d’approvisionnement du carburant à la pompe en permettant à la Sonahydroc de se positionner comme principal importateur dans la zone Ouest de la RDC.

Par ailleurs, a souligné le Directeur de cabinet du Ministre des Hydrocarbures, suite à des crises répétitives dans le secteur pétrolier influencé essentiellement par des facteurs externes et dans un élan de reconstruction nationale, le Gouvernement de la RDC avait pris certaines mesures pour approvisionner le pays de manière permanente et en quantité considérable les produits pétroliers. Ces mesures devraient aussi redynamiser les activités de la Sonahydroc avec le support de la banque UBA RDC qui fait partie d’un Groupe solide et expérimenté dans le secteur pétrolier.

Grâce à ce financement, United Bank for Africa (UBA) veut redonner à la Société nationale des Hydrocarbures, jadis fleuron parmi les entreprises du portefeuille de l’Etat, ses lettres de noblesse. Ce financement lui permettra à mieux maîtriser les coûts d’importation des produits pétroliers; maintenir la régularité de l’approvisionnement et la distribution continue des produits pétroliers dans la partie Ouest du pays et réduire de façon significative les lignes de budget relatives au paiement des manques à gagner.

Ce financement est le deuxième qui intervient
après un premier financement test réussi sous l’égide du ministère de l’Economie pour un
montant de 10 millions de dollars américains en 2021. C’est ce qui a poussé UBA à renouveler cette subvention pour ce nouvel accord avec une ligne de financement de 130 millions de dollars américains consacrée à l’importation des produits pétroliers. Ce qui va permettre au Gouvernement de palier aux crises récurrentes de produits pétroliers à Kinshasa notamment et assurer en permanence l’approvisionnement de la partie Ouest du pays.

United Bank for Africa Plc. (UBA Plc.) est un Groupe panafricain présent dans quatre continents à travers les 24 pays dont 20 en Afrique et UBA a également une filiale à Londres en Angleterre, à New-York aux Etats-Unis d’Amérique, à Dubaï aux Emirats Arabes Unis et un Bureau de représentation en France.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV