Connect with us

a la une

RDC-USA : Patrick Onoya propose la mise en place d’un cadre de suivi des échanges commerciaux

Published

on

Le président du Conseil d’administration de la Chamber of Business Connexion (CBC), Patrick Onoya a préconisé la mise en place d’un cadre permanent de suivi et d’évaluation du développement des échanges économiques entre la RDC et les États-Unis d’Amérique. Ce jeune congolais vient d’adresser un mémorandum au président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.

« Partant de la manifestation d’intérêts à la conclusion des affaires, plusieurs obstacles se posent entre les opérateurs économiques congolais et américains. Ainsi, ce cadre préconisé va servir d’intermédiaire, de pont et d’interface pour permettre d’adapter les cultures d’affaires réciproques. Il y a un besoin d’interface pour faciliter le drainage de investissements», a indiqué Patrick Onoya.

Ce lobbyiste d’affaires a recommandé au chef de l’État que cet interface soit géré par le secteur privé qui est préoccupé par le besoin de rentabilité, de développement des affaires plutôt que le secteur public.

A lui de préciser : «le souhait est que cet organe soit géré par le secteur privé même s’il peut recevoir de subventions de l’État pour fonctionner. Il doit avoir une autonomie de fonctionnement et de gestion financière. A l’instar du ministère du Commerce extérieur américain, un mécanisme d’autofinancement sera développé.»

La proposition de Patrick Onoya part du constat son expérience

En tant consultant en développement des affaires avec le gouvernement de la RDC à travers différents ministères et les États-Unis d’Amérique particulièrement le Texas, Patrick Onoya affirme avoir constaté la difficulté qu’il y a convaincre les opérateurs économiques américains qui ignorent totalement les opportunités d’affaires qu’offrent la RDC.

En perspective de la relance des échanges commerciaux et des investissements américains en RDC dans le cadre d’une coopération gagant-gagnant, estime-t-il, ce cadre permanent de suivi et d’évaluation du développement des échanges économiques entre la RDC et les États-Unis d’Amérique est une nécessité.

« Le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi est formellement saisi de notre proposition. Nous sommes déterminés à investir toute notre expérience et expertise pour booster les relations d’affaires entre ces deux pays pour créer la richesse pour le pays et des emplois stables au profit des nos compatriotes», a conclu Patrick Onoya.

Emilie MBOYO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :