Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : William Pambu Pambu, le DG ai. reproché d’absentéisme et de léthargie dans la gestion de la RVA

Published

on

RDC : William Pambu Pambu, le DG ai. reproché d’absentéisme et de léthargie dans la gestion de la RVA 1

Les quatre mois de gestion du directeur général intérimaire de la Régie des voies aériennes (RVA), William Pambu Pambu, sont caractérisés par un absentéisme dans son chef, une léthargie dans son management et une mauvaise affectation des ressources financières de l’entreprise. C’est en substance les reproches formulés à ce manager par l’intersyndicale de la Régie dans un mémorandum lui adressé le 17 février 2021.

« C’est avec stupeur et grand étonnement qu’en votre absence permanente sur terrai en tant que directeur général, même ad intérim, nous notons que nous n’avons présentement aucun interlocuteur valable et outillé ayant pouvoir de décision pour pouvoir échanger idéalement », lit-on dans le mémorandum. 

En effet, les agents et cadres affirment que plusieurs de leurs sollicitations visant à échanger avec William Pambu Pambu en vue de réfléchir profondément, froidement et sérieusement aux problèmes cruciaux de la RVA pour de solutions durables ont été quasi vaines. A la place, ce manager a brillé par son silence et fait preuve d’une indifférence totale face à leur démarche. 

Et d’insister : « vous n’avez tenu à ce jour aucune réunion de direction où vous pourriez avoir un éclairage objectif de la part de vos collaborateurs directeurs sur la santé réelle de la société autant que des idées, voies et moyens pour résoudre certaines préoccupations cruciales et urgentes de divers ordres qui minent présentement le bon fonctionnement de la RVA. »

Au-delà de l’absentéisme qui alimente l’ignorance des réalités de la société, l’intersyndicale ne s’explique pas la léthargie de William Pambu Pambu, d’une part, à convoquer et présider des réunions de direction, et d’autre part à effectuer des visite de travail sur terrain pour s’imprégner des réalités techniques et infrastructurelles des aéroports sous sa gestion.

« Sans peur d’être par vous contredits, que savez-vous exactement et avec précision de la réalité financière, commerciale, administrative ou technique de la RVA et comment entendez-vous y apporter des solutions durables si votre travail consiste à vous absenter de votre d’attache où très peu de jours par semaine seulement, lorsque vous vous présentez, vous y demeurez juste tout au plus une demie heure pour uniquement signer des lettres dans la salle des réunions que vous avez transformée en votre bureau en lieu et place du bureau officiel du DG dans lequel vous refusez d’entrer à cause des cabris-ces qui vous sont propres? », s’interroge l’intersyndicale.

Elle déplore également l’absence de bonnes manières de William Pambu Pambu de recevoir les directeurs et leurs collaborateurs dehors dans la cour, car ne pouvant accéder dans la salle des réunions pendant sa présence. A cela s’ajoutent de comportements non acceptables de la part d’individus accompagnant le DG ai. sans avoir aucun lien avec la RVA et dont certains s’érigent le droit de convoquer des directeurs et de sanctionner des agents en dehors de toute norme disciplinaire.

A RE(LIRE) : RVA, des agents en colère bloquent le décollage d’un avion Congo Airways à Kindu

Quant à la mauvaise affectation des ressources financières, l’intersyndicale de la RVA dit « s’insurger de la manière la plus farouche », en ce moment de crise sanitaire et économique, de l’initiative qualifiée de « maladroite et mal pensée » de William Pambu Pambu de prendre en location des bureaux du DG, lesquels sont inconnus de directeurs et partenaires sociaux aux frais de la RVA pendant que cet argent dépenses inutilement pouvait servir aux paiements des salaires de certaines petites entités de l’intérieur réglant ainsi totalement tous leurs soucis liés aux arriérés des salaires.

Au demeurant, l’intersyndicale fait une sommation au directeur général ai. de la RVA à convoquer en urgence une réunion qu’il présidera lui-même afin de trouver, sans délai, la solution aux préoccupations urgentes des agents et cadres.

« A défaut pour vous de le faire, nous nous verrions dans l’obligation de nous prendre en charge par tous les moyens de droit que nous reconnaissent la loi, les traités internationaux et les pratiques syndicales pour amener à soulager les travailleurs de la RVA aujourd’hui clochardisés », a prévenu l’intersyndicale.

Aucune réaction n’est encore enregistrée du côté de la Direction générale de la Régie des voies aériennes (RVA). Des précisions du directeur général ad intérim, William Pambu Pambu, sont attendues afin d’éclairer l’option publique face à cette question.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito