Quantcast
Connect with us

a la une

Rencontres de printemps 2024 : le G-24 a appelé à une augmentation du financement concessionnel en faveur des pays à faible revenu

Avatar of La Rédaction

Published

on

DC013820 B429 49FA A631 7D107ACFA6A3

Les Ministres des Finances et les Gouverneurs des Banques centrales du Groupe des Vingt-Quatre (G-24) se sont réunis, ce mardi 16 avril 2024, à Washington DC à l’occasion des Rencontres de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

A la fin de leur réunion, ils ont publié un communiqué reprenant leurs positions autour d’un certain nombre des sujets clés.

Conditions macroéconomiques et de financement : les membres du G-24 ont noté que le paysage économique mondial s’est améliorée mais reste incertaine, tous les pays étant touchés par un accès réduit au financement, un resserrement des relations extérieures, de conditions de financement, de niveaux d’endettement et d’inflation élevés.

Le Groupe a appelé à diverses mesures visant à accroître financements disponibles pour les pays en développement. Ils ont demandé une réforme des instruments de financement à court terme du FMI; une augmentation du financement concessionnel en faveur des pays à faible revenu ; révision à la baisse des les frais et suppléments ; et une canalisation accrue des DTS des pays donateurs vers les pays dans le besoin. Les pays membres étaient d’avis que ces recommandations fourniraient un financement supplémentaire pour membres à atténuer les chocs et à investir dans l’action climatique et le développement durable.

Réformes des institutions de Bretton Woods : les membres du G-24 ont noté l’augmentation équiproportionnelle de la quote-part du FMI. Ils ont réitéré leur appel à un réalignement des quotas qui renforcerait la voix et la représentation des économies de marché émergentes et en développement, les EMDE, qui représentent désormais une plus grande part de l’économie mondiale. Ils ont apporté leur soutien à l’appel à la nomination d’un cinquième adjoint Directeur général au FMI pour représenter les EMDE.

Tout en saluant le programme de réforme de la Banque mondiale, les membres attendent avec impatience une banque plus grande, meilleure et plus efficace. Ils ont réclamé davantage de concessions des prêts, en particulier pour les biens publics mondiaux, et pour une transition énergétique juste. Les membres attendent également avec impatience une représentation et une voix accrues des pays en développement lors du prochain Congrès actionnarial de 2025 revue de la Banque mondiale.

Résolution de la dette : les membres du G-24 ont exprimé leur inquiétude face aux niveaux élevés et croissants de la dette publique, avec de nombreux pays en développement supportent un fardeau de dette insoutenable.

Même si les membres saluent les progrès réalisés dans le cadre commun du G20, ils ont appelé à la conception d’une approche globale et responsable qui dispose de mesures concrètes et efficaces pour aider les pays à réduire les niveaux élevés d’endettement et les coûts du service de la dette.

Réformes de la fiscalité et du commerce internationaux : les membres ont salué le programme de réforme fiscale inclusive et efficace du Secrétaire général des Nations Unies et ont appelé à un consensus multilatéral pour conduire des progrès durables dans la réalisation de cette initiative, car elle favoriserait un système fiscal international plus juste et plus équilibré.

Concernant le commerce, les membres ont noté que la tendance croissante aux politiques protectionnistes, notamment de la part des plus grandes économies, a des répercussions négatives sur le multilatéralisme et la croissance économique. Ils ont donc appelé les institutions de Bretton Woods à apporter leur soutien aux réformes du système commercial multilatéral.

Adhésion au G-24 

Afrique : Algérie, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Gabon, Ghana, Kenya, Maroc, Nigeria, Afrique du Sud et République Démocratique du Congo.

Amérique latine et Caraïbes : Argentine, Brésil, Colombie, Équateur, Haïti, Guatemala, Mexique, Pérou, Trinité-et-Tobago et Venezuela.

Asie : Inde, Iran, Liban, Pakistan, Philippines, Sri Lanka et Syrie.

Invité spécial : Chine

Depuis Washington DC/États-Unis
Patrick BOMBOKA
Envoyé spécial

Advertisement

Edito

ZoomEco TV