Quantcast
Connect with us

a la une

Tshopo : un kilo d’oignon passe de 2 000 à 3 500 CDF à Kisangani soit une hausse de 75%

Avatar of La Rédaction

Published

on

Tshopo un kilo doignon passe de 2 000 à 3 500 CDF à Kisangani soit une hausse de 75

Le prix de plusieurs produits de première nécessité maintiennent une courbe ascendante sur le marché de la ville de Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo.

D’après les sources locales, un kilo d’oignon qui se vendait précédemment à 2 000 CDF se négocie actuellement à
à 3 500 Francs congolais (CDF), ce qui équivaut à près de 1, 70 USD. La même quantité d’ail qui se négociait à 8 000 CDF (4 USD) revient à 10 000 CDF voire même 11 000 CDF (5 et 5,50 USD).

Les commerçants attribuent cette situation au délabrement très avancé de la route nationale n°4 (RN4), reliant Kisangani à l’Est du pays.

Les mêmes sources indiquent que de nombreux véhicules sont bloqués dans ces bourbiers. Il s’ensuit que les produits alimentaires qu’ils transportent sont souvent avariés.

« Les camions sont bloqués pendant un mois sur la route, maintenant si ça arrive ici, ça pourrit beaucoup. Il n’y en a pas beaucoup. Il n’y a pas assez de produits là-bas. Nous demandons à l’Etat congolais de nous aider à arranger la route, nous dépendons de cette route-là. Et puis il y a l’insécurité, il n’y a pas moyen. » témoigne une commerçante.

Il y a lieu de noter que le Directeur provincial de l’Office des routes (OR), Sylvain Atakilonga, affirme avoir déjà saisi sa hiérarchie pour une éventuelle intervention.

Puissance TSETSELE/ Stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito