Connect with us

a la une

USA : Barrick-Newmont, la joint-venture historique de l’or au Nevada !

Published

on

Barrick Gold Corporation (TSX: ABX) («Barrick») et Newmont Mining Corporation (NYSE: NEM) («Newmont») ont annoncé le 11 mars 2019 avoir conclu la joint-venture historique de l’or. Cet accord de coentreprise donne lieu au regroupement de leurs activités minières, leurs actifs, leurs réserves et leurs talents respectifs dans le Nevada.

En combinant leurs activités dans l’État du sud-ouest des États-Unis, qui abrite l’une des plus grandes régions productrices d’or au monde, Barrick et Newmont espèrent économiser plus de 5 milliards de dollars au cours des 20 prochaines années.

Barrick prend 61,5% des parts de l’entreprise. Ce qui lui donne un contrôle légèrement inférieur à ce qu’elle souhaitait au départ (au regard de l’OPA faite à Newmont), même si elle contrôle pleinement les mines qui produisent plus de 4 millions d’onces d’or par an.

Toutefois, les dirigeants de Barrick affirment avoir écoutés leurs actionnaires et convenus avec eux que cette joint-venture était le meilleur moyen de tirer profit de l’énorme potentiel de la richesse inégalée des ressources minérales des Goldfields du Nevada et de maximiser les rendements de leurs activités dans ce pays.

« Nous sommes enfin en train de supprimer les barrières pour faire fonctionner le Nevada en tant qu’entité unique afin de donner toute sa valeur aux deux types d’actionnaires, ainsi qu’à toutes nos parties prenantes, en assurant l’avenir à long terme de l’extraction aurifère dans le Nevada », a déclaré Mark Bristow, le président et chef de la direction de Barrick.

La logique de ce regroupement d’activités de ces deux sociétés a été également jugée convaincante par Gary Goldberg, président-directeur général de Newmont, détentrice de 38,5% des parts de la société commune.

«Cet accord représente un moyen novateur et efficace de générer de la valeur à long terme à partir de nos actifs communs au Nevada et représente un pas important en avant pour accroître la création de valeur pour nos actionnaires », a-t-il précisé.

Après l’achèvement de la joint-venture, le complexe du Nevada sera unique producteur d’or du monde, avec une production de plus de quatre millions d’onces en 2018, trois Tier One 2 actifs, potentiellement un autre dans la fabrication, et 48 millions d’onces de réserves.

La création de la coentreprise reste soumise aux conditions habituelles, y compris les autorisations réglementaires. Elle devrait être achevée dans les prochains mois.

Cette joint-venture exclura le projet Fourmile de Barrick et les gisements Fiberline et Mike de Newmont, en attendant de déterminer leur faisabilité commerciale.

À la suite de cet accord, Barrick a retiré sa proposition d’acquisition de Newmont annoncée le 25 février et ses propositions pour l’assemblée générale annuelle de Newmont présentées le 22 février.

Les deux sociétés, par le biais de la coentreprise, s’engagent à oeuvrer dans le respect des normes les plus strictes en matière de sécurité, ainsi que l’engagement responsable et significatif vis-à-vis de leurs employés, des communautés locales et d’autres parties prenantes.

Eric TSHIKUMA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :