Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : scandale de corruption au Malawi, le Président Lazarus limoge tous les membres de son cabinet et le Gouvernement

Avatar of La Rédaction

Published

on

Afrique : scandale de corruption au Malawi, le Président Lazarus limoge tous les membres de son cabinet et le Gouvernement 1

Après des échanges avec les princes de l’église,le Président du Malawi, Lazarus Chakwera, a pris la décision de limoger, le lundi 24 janvier 2022, l’ensemble de son Gouvernement.

Cette décision du Président malawite fait suite aux soupçons de corruption au sein de l’équipe gouvernementale.

Cette décision du Président de la République a été prise après une série de réunions tenues la semaine dernière avec deux groupes influents, notamment la Conférence épiscopale du Malawi et le Comité des affaires publiques qui comprend des groupes religieux jouant le rôle de surveillance du Gouvernement.

« J’ai dissous l’ensemble de mon cabinet avec effet immédiat, et toutes les fonctions du Cabinet reviennent à mon bureau jusqu’à ce que j’annonce un Cabinet reconfiguré dans deux jours », a déclaré Lazarus Chakwera dans un discours national.

Il a annoncé dans la foulée qu’un Gouvernement reconfiguré est attendu dans les prochains.

« Le Gouvernement reconfiguré exclura le Ministre des Terres, Kezzie Msukwa, qui a été arrêté le mois dernier dans une affaire de corruption. Il s’agit de lui permettre de répondre aux accusations de corruption dont il fait l’objet devant un tribunal et d’y laver son nom », a-t-il dit.

Ces deux groupes avaient exprimé au Président de la République leur inquiétude quant à l’indécision du Président dans la lutte contre la corruption.

Élu en 2020 sur base des promesses de lutte contre la corruption, Lazarus Chakwera a déjà enregistré des arrestations de haut responsables au sein de son équipe.

Plus tôt en décembre 2021, une enquête a mené aux arrestations de l’ancien Ministre des Finances du pays et de l’ancien Gouverneur de la Banque Centrale, soupçonnés d’avoir manipulé des comptes pour obtenir des prêts du Fonds monétaire international (FMI).

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito