Quantcast
Connect with us

Afrique

Afrique : un protocole d’accord conclu entre le FOGEC et le FONGIP pour promouvoir leurs offres auprès des institutions financières

Avatar of La Rédaction

Published

on

Afrique : un protocole d’accord conclu entre le FOGEC et le FONGIP pour promouvoir leurs offres auprès des institutions financières

Le Directeur général du Fonds de garantie pour l’entrepreneuriat au Congo (FOGEC), Laurent Munzaba, et l’Administrateur général du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) pour le Sénégal, Madame Thérèse Faye Dioup, ont procédé, le dimanche 26 juin 2022, à la signature  d’un protocole d’accord de partenariat.

Cet accord vise en effet à promouvoir un partenariat à l’offre du FOGEC auprès des institutions financières et au développement de nouveaux produits et aussi à permettre aux entrepreneurs de ces deux pays de faire des missions pour pouvoir être bénéficiaires des crédits afin de booster leurs secteurs d’activité.

Selon l’Administrateur général du FONGIP, la signature du protocole d’accord avec le FOGEC fait suite à une mission de benchmarking.

Selon le Directrice générale de cette institution au Sénégal, ce protocole d’accord s’inscrit dans la vision du Président de la République du Sénégal de faire du partenariat pour le développement une affaire des institutions nationales et internationales.

Pour elle, cette signature donne l’occasion aux deux institutions d’effectuer des missions  dans l’avenir en termes du partenariat possible pour accompagner le lancement et le déploiement de FOGEC, une nouvelle structure créée en 2020.

De son côté le Directeur général du FOGEC, M. Laurent Munzemba, a fait savoir qu’il était question pour les deux parties de définir le cadre général de la mission mais aussi le contexte de création de deux structures, les missions, des offres de services, les résultats, les nouveaux projets et les programmes qui seront établis.

Il a indiqué qu’il a été donné à chacune des institutions de partager leurs expériences et par ricochet, échanger sur les modèles économiques et le positionnement stratégique des fonds de garantie dans les différents écosystèmes financiers.

Il a en outre remercié son homologue au nom de toute sa délégation venue de Kinshasa pour la collaboration entre les deux institutions. Il s’est dit satisfait du partage d’expériences qui promet un avenir meilleur non seulement au développement de ces deux institutions mais aussi aux entrepreneurs de pouvoir quitter le secteur informel vers le formel.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito