Quantcast
Connect with us

Autres actualités

Affaire Kamuina Nsapu : Sessanga propose un Plan de sortie de crise !

Published

on

La paix civile est aujourd’hui rompue au Kasaï, alerte le député national Delly Sessanga qui constate qu’il y règne un climat lourd d’état de siège non déclaré depuis plus de six mois. Il déplore le manque de diligence des pouvoirs publics dans la prise en charge politique de cette question. Aussi, déplore – t – il, l’incompétence des Institutions provinciales qui sont dépassées pour gérer correctement la crise et la sur-réaction répressive du pouvoir central qui enlise et contribue à la persistance du conflit. Lequel conflit paralyse toute activité économique dans les provinces du Kasaï Central, Kasaï, Kasaï Oriental et Lomami.

Ce matin du lundi 13 février 2017 encore, la situation est restée tendue à Kananga et à Tshimbulu. Si pour le premier cas, les forces de l’ordre ont tirés pour empêcher les présumés éléments de Kamuina Nsapu d’entrer dans le centre – ville à partir de l’aéroport, à Tshimbulu des sources locales ont signalées des affrontements. Et le sang a encore coulé…

Ainsi, pour stopper la dégradation de la situation sécuritaire dans cette partie du pays et la catastrophe humanitaire qui s’emmène avec sa cohorte des malheurs, Delly Sessanga en appelle à un « Plan Intégré de Sortie de Crise » qu’il étale en six axes prioritaires définis comme suit :

La désignation des nouveaux animateurs des Institutions provinciales afin d’assurer dans la neutralité la mise en œuvre d’un plan de sortie de crise;

Le lancement, sans délai, d’un dialogue franc et constructif avec la famille régnante du Grand Chef KAMUINA NSAPU MPANDU en vue de restaurer sa dignité auprès de la population par l’organisation des funérailles, conformes aux us et coutumes des BAJILA-KASANGA;

Le remplacement des responsables provinciaux des services de sécurité, à savoir: ANR, PNC, DGM, DEMIAP;

La véritable implication des notables, élus et responsables de la province, dans la sensibilisation des populations à un plan intégré de sortie de crise;

Le déploiement d’un plan d’urgence humanitaire pour indemniser les victimes, aider les blessés et les populations déplacées suite aux violences;

La Constitution d’une Commission politique devant largement travailler avec la Commission provinciale d’arbitrage des conflits coutumiers afin de régler définitivement cette question et donner des pistes de solutions à moyen et long terme pour résorber les nombreux cas des litiges et conflits coutumiers entretenus et instrumentalisés pour des fins politiques.

A en croire le député Delly Sessanga, la mise en œuvre urgente de l’accord politique du 31 décembre 2016 devrait également contribuer à engendrer la décrispation de la situation dans la Province, en procédant notamment à la libération des personnes arrêtées du fait du phénomène KAMUINA NSAPU comme le cas du Chef KABEYA LUMBU.

Il a également plaidé pour la mise en œuvre des recommandations politiques formulées lors des diverses consultations entreprises à son Ministère sur cette situation.

« A cette étape, nous en appelons surtout à l’implication personnelle du Président de la République, comme garant du bon fonctionnement des Institutions, pour que le plan intégré de sortie de crise soit mis en œuvre et que la Paix civile soit restaurée dans cette partie de la République. Il est encore possible d’agir. Ne remettons plus à demain ce qui est possible d’accomplir à moindre frais dès aujourd’hui », a – t – il recommandé.

Eric TSHIKUMA/Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito