Quantcast
Connect with us

Autres actualités

FLASH – Des nouveaux gels des avoirs réclamés de l’UE pour des violations des droits humains en RDC !

Published

on

« Étant donné la répression politique qui se poursuit, l’absence de justice pour les violations passées, et les violences à grande échelle qui ont éclaté dans de nombreuses régions du pays, l’UE devrait mettre à profit cette réunion pour imposer des sanctions ciblées supplémentaires – y compris des interdictions de voyager et des gels d’avoirs – à l’encontre des individus portant la plus grande part de responsabilité pour les graves violations des droits humains », a plaidé Ida Sawyer dans un article publié dans le blog de Human Right Watch.

Cet appel est fait à la veille de la tenue de la réunion du Conseil des affaires étrangères de l’Union européenne qui doit normalement discuter de la situation en République démocratique du Congo ce lundi 6 mars 2017.

Depuis deux mois, constate la Directrice de Human Rigth Watch pour l’Afrique Centrale, la mise en œuvre de l’accord a à peine progressé. Les forces de sécurité ont tué plus de 50 personnes lors des manifestations tenues à travers le pays le 19 décembre et aux alentours de cette date alors que plusieurs dizaines de personnes ont été mises derrière les barreaux.

Les violences se sont intensifiées à travers le pays ces derniers mois, faisant des centaines de morts, y compris dans les provinces du Tanganyika, du Nord-Kivu, et des Kasaïs, ainsi que dans la capitale, Kinshasa. Certains incidents étaient liés à la crise politique plus large et aux tentatives de Kabila de s
e maintenir au pouvoir.


« Annoncer une nouvelle série de sanctions maintenant – et aller plus haut dans la chaine de commandement – enverrait un message fort, selon lequel l’UE reste engagée à protéger les droits humains, à assurer l’organisation d’élections crédibles dans des délais appropriés, et à œuvrer à empêcher que la situation en RD Congo, déjà explosive, ne se détériore davantage »
, conclu Ida Sawyer.

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito