Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : journée internationale de la paix célébrée sous le signe de changement climatique

Published

on

RDC : journée internationale de la paix célébrée sous le signe de changement climatique

La MONUSCO a célébré ce samedi 21 septembre 2019 à la place des évolués, la 38ème édition de la Journée internationale de la paix. Une journée consacrée chaque année aux idéaux de la paix tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci.

Le thème choisi cette année est « Action climatique, action pour la paix ». Ce thème est choisi par les Nations Unies pour appeler à la lutte et à la sensibilisation aux changements climatiques.
La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs autorités notamment les membres du Gouvernement, le délégué de Mme Zerrougi, le bourgmestre de la Gombe.

RDC : journée internationale de la paix célébrée sous le signe de changement climatique
Dans son mot de circonstance, François Grignon, délégué par Mme Leila Zerrougi a martelé sur le réchauffement climatique quię est une crise mondiale dont la RDC est aussi concernée avec son bassin du fleuve Congo.
« Le monde entier n’a que deux poumons qui est l’amazone et le bassin du fleuve Congo qu’il faudra préserver de toutes menaces. Il faut lutter ensemble contre la déforestation pour maintenir et retrouver la paix., pour préserver la gestion du fleuve Congo en le partageant, pour permettre la mise en pratique de la consolidation de la paix et la stabilisation des zones concernées »
Les menaces, que présente le changement climatique, exposent les secteurs agricoles à une grande vulnérabilité liée à l’élévation de température globale moyenne, à la sècheresse inter-saisonnière et cela fragilise le secteur agricole » a-t-il ajouté.


Il a profité de cette occasion pour faire passer le message d’António Guterres, Secrétaire Général de l’ONU
« L’urgence climatique mondiale menace la sécurité et la stabilité, du fait de ses conséquences dévastatrices inhabitables, à la recherche d’un lieu sûr et d’une vie meilleure. Les catastrophes et phénomènes météorologiques extrêmes se font de plus en plus fréquents; les violents et les différends nés de l’épuisement des ressources risquent de dégénérer en conflits climatiques » indique Guterres dans son message.
La cérémonie s’est clôturée par la plantation de l’arbre de la paix et de la fraternité, ainsi que d’une lâchée de Colombes, pour symboliser la paix universelle, la pureté et l’amour.

Agnès Kayembe

Advertisement

Edito