Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique: la BAD octroie 70,7 millions USD à la RDC pour la mise en œuvre du PRODAN

Published

on

La Banque africaine de développement (BAD) a décidé, le vendredi 19 novembre 2021, à Abidjan (Côte d’ivoire), d’accorder à la République Démocratique du Congo (RDC), un prêt de 70,76 millions de dollars américains à travers le Fonds Africain de Développement (FAD).

Cette somme obtenue du FAD devra permettre à la RDC de mettre en œuvre le Programme d’appui au développement agro-industriel de Ngandajika (PRODAN).

D’après la Banque africaine développement (BAD), le PRODAN constitue la phase pilote d’une opération visant à mettre en œuvre des politiques et des stratégies nationales pour développer des pôles de développement agricoles, à travers la création des parcs agro-industriels dans chacune des 26 provinces du pays, afin de stimuler une croissance annuelle du secteur agricole de plus de 6 %.

« L’objectif est de réduire la pauvreté, d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales, de créer des emplois et des revenus durables. Les autres résultats attendus concernent l’amélioration de l’accès aux marchés, aux intrants et aux services agricoles. Le programme cible les zones fragiles et défavorisées sur le plan économique, social et environnemental, mais dotées d’un potentiel agricole important, et dont le développement durable contribuera à améliorer la sécurité alimentaire du pays », explique la BAD.

Pour sa part, le Gouvernement congolais devra apporter une enveloppe de près de 22,37 millions de dollars américains de contrepartie pour l’exécution du programme sur une durée de cinq ans, dans la province de Lomami.

La BAD note que le taux de pauvreté dans ce milieu se situe entre 60 et 70% avec une insécurité alimentaire en milieu rural évaluée à environ 15%.

Ce programme est appelé à bénéficier directement à plus de 131 413 ménages, soit environ 750 000 personnes, dont 52% de femmes, et indirectement à 500 000 ménages agricoles. Il induira la création et la consolidation d’environ 35 Petites et moyennes entreprises agricoles, 40 000 emplois directs pour les jeunes (18-35 ans) dont 30% de filles et 20 000 autres emplois directs 30% de femmes.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito