Quantcast
Connect with us

a la une

Afrique : l’ISMI outille des experts de 14 pays du Golfe de Guinée sur le ciblage et le contrôle des conteneurs

Avatar of La Rédaction

Published

on

Afrique lISMI outille des experts de 14 pays du Golfe de Guinée sur le ciblage et le contrôle des conteneurs

Les experts de quatorze (14) pays du Golfe de Guinée ont été outillés, du lundi 13 au jeudi 16 février 2023 en Côte d’Ivoire, au perfectionnement du ciblage et contrôle des conteneurs.

Cette formation a été dispensée par les experts de l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI).

Signalons que ces assises ont connu la participation de plusieurs hauts cadres non seulement les responsables de la Coopération de Sécurité et de Défense (DCSD), mais aussi de la Direction générale des Douanes et Droits Indirects française (DGDDI).

A travers cette formation, l’ISMI poursuit les objectifs d’identifier les menaces et risques de criminalité portuaire spécifiques au Golfe de Guinée ; renforcer les capacités des équipes dédiées au ciblage des opérations à risques sur les conteneurs d’une part, au contrôle et à la fouille des conteneurs d’autre part ; faire le point sur les dispositifs de contrôle existants, le cadre juridique en place, les structures existantes en matière de partage de l’information et de coordination de l’action des services, avec un focus particulier sur le trafic de faux médicaments.

Au nom du Directeur de l’Académie régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM), Abe Ake Lazare a salué la tenue du présent séminaire qui dénote de l’ambition de l’ISMI de contribuer à la promotion d’une économie maritime prospère, sûre et sécurisée. Il n’a pas manqué d’exhorter les participants (douaniers, policiers, administrateurs des affaires maritimes, officiers de marine et gendarmes) en provenance de 14 pays de la CEDEAO et de la CEEAC de tirer le meilleur de cet enseignement.

« L’organisation de ce séminaire s’inscrit dans la perspective d’offrir un cadre pour le renforcement des capacités des structures et services en charge du recueil, de l’analyse et du traitement de renseignements en vue du ciblage des opérations à risques sur les conteneurs », a-t-il affirmé.

Pour sa part, le Colonel Hervé Moussaron, Chef de Projet de Coopération française à I’ISMI, s’est exprimé en ces termes : « Ce thème n’arrive pas par hasard. Les faits parlent d’eux-mêmes sans qu’il y ait besoin de les aider : la conteneurisation est devenue le vecteur principal de transport de marchandises dans le monde. »

D’après lui, les trafics frauduleux en tous genres s’adaptent à une vitesse impressionnante à la conteneurisation des flux de marchandises, à commencer par le trafic de faux médicaments qui est la cause de plus de 100 000 morts par an en Afrique, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Il faudrait préciser que le travail colossal abattu par l’ISMI lui a valu la reconnaissance du Conseil de Sécurité des Nations Unies à sa 9050ème session, à travers la résolution 2634 (2022), adoptée le 31 mai 2022, qui invite les Etats du Golfe de Guinée ainsi que les différentes parties prenantes à redoubler d’efforts en vue de l’éradication de la criminalité maritime dans la région.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV