Quantcast
Connect with us

a la une

Cop 26 : 575 millions USD des bailleurs de fonds pour aider les agriculteurs africains face au changement climatique

Published

on

Considéré comme le continent solution dans la lutte contre le changement climatique lors des travaux de Cop 26 qui se tiennent à Glasgow en Ecosse, l’Afrique attire de plus en plus l’attention de plusieurs bailleurs de fonds qui militent contre le changement climatique.

A cet effet, une coalition de bailleurs de fonds a pris l’engagement de mobiliser 575 millions de dollars américains pour fournir des solutions intelligentes face au climat, à destination des agriculteurs des pays africains à faible revenu.

L’engagement de cette coalition est consécutive aux preuves de plus en plus nombreuses que le changement climatique touchera plus durement les régions dépendantes de l’agriculture comme l’Afrique subsaharienne.

« Cette augmentation critique des investissements est un acompte bienvenu pour accélérer les efforts d’adaptation au climat du GCRAI qui fournissent déjà à des millions d’agriculteurs des innovations. Nous avons une compréhension approfondie de nombreuses façons dont le changement climatique affecte la production alimentaire dans les régions à croissance rapide comme l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud et nous nous engageons à renforcer la résilience grâce à des solutions intégrées et durables », a expliqué Kundhavi Kadiresan, Directeur général en charge de l’Engagement mondial et Innovation au CGIAR.

Ces fonds seront alloués via le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI), qui est un réseau mondial de partenariats de recherche agricole.

Combiné aux 256 millions de dollars récemment promis lors de l’événement Global Citizen Live et à d’autres engagements de la Suède et de la Belgique, selon les informations fournies aux médias, le GCRAI a désormais obtenu 863 millions de dollars américains cette année pour faire face à une multitude de défis climatiques qui s’intensifient rapidement.

Bien que le continent africain soit celui qui émet le moins d’émission de gaz à effet de serre, le continent demeure très menacé par l’ampleur des conséquences du changement climatique.

Avec un tissu économique délabré, les pays africains ont plus besoin de soutien pour faire face à cette situation de réchauffement climatique.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito