Quantcast
Connect with us

a la une

Juvénal Munubo : « il faut que l’on sache le fondement de la taxe RAM »

Published

on

Le député national congolais Juvénal Munubo a introduit une requête de question orale avec débat à l’endroit du ministre de Poste, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), Augustin Kibasa Maliba.

Alerté par la grogne persistante des consommateurs des services de la téléphonie cellulaire contre la nouvelle taxe de Registre des Appareils Mobiles (RAM), cet élu du peuple motive son initiative par deux raisons.

Il entend non seulement protéger les droits des consommateurs, mais aussi obtenir les vraies informations vérifiées sur le RAM.

« J’ai pensé que le ministre en charge de PT-NTIC pouvait venir à l’Assemblée nationale pour nous dire c’est quoi le RAM, quel est l’objectif poursuivi par le RAM, quel est le mécanisme de recouvrement, quel est l’impact de cette taxe par rapport à l’amélioration de la qualité des services fournis aux consommateurs? », a souligné le député national Juvénal Munubo.

Et d’ajouter: « c’est toutes ces questions là pour lesquelles je voudrais que le ministre fournisse des réponses parce que l’affaire inquiète pas mal des consommateurs des services de téléphonie cellulaire. »

Juvénal Munubo est d’avis que toute taxe doit avoir sa justification.

« Il faut que l’on sache quel est le fondement de la taxe en question, ça sert à quoi? qu’est-ce qui justifie une telle taxe? Et l’impact de tous les prélèvements, de toutes les perceptions, ça aide à quoi faire? Ça améliore quoi chez les consommateurs au lieu qu’ils soient soumis à une imposition ne sachant pas exactement à quoi ça sert ? », a précisé le député national Munubo.

Il est aussi convaincu que l’interpellation du ministre Kibasa Maliba à l’Assemblée nationale pourrait faciliter le dialogue rompu entre les opérateurs de téléphonie mobile et leurs consommateurs lésés parce que, dit-il, la vraie information sur la taxe RAM n’est pas donnée à la population. Du coup, il y a beaucoup d’inquiétudes, note-t-il.

Selon lui, les consommateurs ne peuvent pas être apaisés s’ils n’ont pas la vraie information.

« Au moment où ils sont pénalisés et ils expriment leur mécontentement, il revient au Parlement de voir dans quelle mesure promouvoir et protéger les droits des consommateurs des services offerts par les opérateurs des télécommunications », soutient Juvénal Munubo.

Il promet d’être intransigeant au cas où le ministre de PT-NTIC apportait des réponses peu satisfaisantes.

« Je suis déterminé dans mon initiative. Le ministre doit fournir des explications. Au cas où ses explications ne seront pas satisfaisantes, soyez rassurés que je ne me limiterai pas là. », a-t-il martelé.

Il lance par ailleurs un appel à l’apaisement à l’endroit des consommateurs lésés.

« Je leur demande de s’apaiser puisque la question orale a été déposée, elle sera envoyée sans doute au bureau d’études, j’attends la notification et lorsqu’elle sera programmée à l’ordre du jour de la plénière, il faudrait que tout le monde suive pour que la vérité éclate ».

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito