Quantcast
Connect with us

a la une

Kasai Central : le coût global pour achever les travaux du barrage de Katende estimé à 300 millions USD

Published

on

Les travaux de la centrale hydroélectrique de Katende nécessitent 300 millions de dollars pour être complètement achevés.

C’est ce qu’a renseigné le Conseiller principal en Économie et Finances du Chef de l’État congolais, Marcelin Bilomba, au cours d’un point de presse tenu, le vendredi 10 septembre 2021, à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central.

Selon le Conseiller du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, cette somme globale est fixée par rapport aux études qui ont été faites bien avant.

« Si le partenaire ne donne pas le go, je pense que l’État congolais est capable de dégager trois cents millions de dollars américains pour achever ces travaux parce qu’il y a de la volonté », a-t-il déclaré.

Il émet, en outre, le vœu de voir le projet Katende être placé sous le contrôle de la présidence de la République à l’instar de ce qui se passe avec l’Agence de développement pour le projet Inga, une structure qui est sous tutelle du ministère de l’Energie et de Ressources hydrauliques.

Marcellin Bilomba a précisé qu’ « un mémorandum d’entente a été signé avec un nouveau partenaire pour la reprise de travaux. »

Selon Marcellin Bilomba, ce memorandum a été signé entre la partie congolaise et la banque américaine AAB.

« Ce partenaire financier va nous apporter le souffle pour terminer les travaux et enchaîner avec la transmission des lignes ainsi que la distribution », a souligné le Conseiller Bilomba.

Il faut noter que dans ce memorandum, il est dit en substance qu’il faudrait opérer par un audit technique et financier, puisque les travaux étaient bloqués.

« Quant à la société Angélique qui avait débuté les travaux, il a été décidé de sous-traiter avec elle », a-t-il affirmé.

En rappel, le barrage de Katende est une centrale hydroélectrique de 64 Mégawatts construite sur la rive droite de la rivière Lulua, un sous-affluent du fleuve Congo.

Les travaux de construction de ce barrage ont été relancés il y a 7 mois. Et ce, après un long moment d’arrêt d’activités à cause des troubles liés au phénomène « Kamwina Sapu ».

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito