Quantcast
Connect with us

a la une

Kinshasa : Bientôt, la Tshangu aura ses 4 passerelles d’une valeur de 7,7 millions USD !

Published

on

Kinshasa : Bientôt, la Tshangu aura ses 4 passerelles d’une valeur de 7,7 millions USD !

La deuxième phase des travaux de construction des passerelles sur le boulevard Lumumba ont redémarré depuis quelques jours. Quatre (4) passerelles sont à construire respectivement au niveau de Debonhomme, Marche de la Liberté, Kingasani Pascal et Kingasani ya suka dans le district de la Tshangu à Kinshasa. Deux mois suffisent pour ériger ces infrastructures dont le coût total des travaux estimé à environs 7 756 425,56 USD (à raison de 1 939 106,39 USD par passerelle) est entièrement financé par le Gouvernement.

Sur le site Kingasani-Pascal, les travaux entrepris par l’entreprise Zénith avancent normalement. L’heure est actuellement à la pose de la structure métallique.  C’est à ce sujet que le Gouverneur de la Ville de Kinshasa a, dans un communiqué officiel, présenté ses excuses à la population pour les désagréments que vont causés par l’exécution de ces travaux.

« Les travaux de la structure porteuse de la passerelle vont entraîner la fermeture totale uniquement de la chaussée sur ledit site, dans la nuit de mardi 22 au mercredi 23 Aout 2017, de 23H00 à 4H00 du matin. A cet effet, une déviation sera prévue uniquement pour les véhicules légers, de faible tonnage. […] Le Gouvernement provincial de la Ville de Kinshasa invite tous les usagers des voies concernées au strict respect des présentes dispositions de manière à assurer la bonne exécution des travaux », a indiqué André Kimbuta Yango.

Ces travaux vont durer deux mois tel que l’a annoncé le Directeur General de l’Agence Congolaise des Grands Travaux (ACGT), Charles Médard Ilunga au cours de la réunion qu’il a présidée le 14 Août au bureau l’Agence situé à l’esplanade du Palais du peuple.

Quant à l’interruption de ces travaux après la construction de trois premières passerelles à la hauteur de Limete, le Chef de Mission de Contrôle et Surveillance de ces travaux, M. Kihanga Temba, l’a justifié par le fait qu’il fallait dégager les emprises et exproprier la population touchée par ces travaux.  Et ce, avant de préciser que la suite se fera sans interruption étant donne que tous les obstacles ont été levés.

Pour le Gouvernement qui finance ces travaux, il est question de mettre à l’abri les piétons qui sont exposés chaque fois aux accidents à la traversée du Boulevard Lumumba qui a connu un élargissement de son gabarit de 2×4 bandes.

Zoom Eco

Advertisement

Edito