Quantcast
Connect with us

a la une

Monde : Tshisekedi réitère l’engagement de la RD-Congo à réduire de 17% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à l’horizon 2030

Published

on

La République Démocratique du Congo compte réduire de 17% ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon de 2030.

Le Président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi a réaffirmé cet engagement de son pays, le jeudi 22 avril 2021, lors de l’ouverture du sommet des chefs d’Etat sur le climat.

Dans son allocution, le Président en exercice de l’Union Africaine a réitéré l’engagement de l’Afrique et de la République Démocratique du Congo à appliquer l’accord de Paris, signé en 2015 dans le but de lutter contre le réchauffement climatique.

« Cette contribution se chiffre à environ 21 milliards de dollars et prend en compte aussi bien des actions d’atténuation que d’adaptation. À ce propos, eu égard à l’important potentiel forestier dont dispose la République Démocratique du Congo, nous nous attelons à mener des actions qui permettent, non seulement, la protection de nos forêts mais aussi leur gestion efficiente, tout en nourrissant l’ambition de restaurer notre couvert forestier à 63,5% à l’horizon 2030 », a-t-il précisé.

Le Président Tshisekedi a également souligné que la République Démocratique du Congo a mis en place un projet ambitieux, intergénérationnel qui prévoit de planter 1 milliard d’arbres d’ici 2023, sur toute l’étendue de notre territoire national.

« Nous avons levé l’option de valoriser notre immense mix énergétique renouvelable constitué de l’hydroélectricité, du photovoltaïque solaire ainsi que de l’exploitation durable de nos réserves en métaux stratégiques verts essentiels qui contribuera sans aucun doute à la décarbonation de notre économie », a-t-il dit.

Il faudra noter que la République Démocratique du Congo abrite une des plus grandes forêts naturelles intactes de la planète, ses forêts sont inestimables, au-delà de richesses de leur biodiversité et de leur rôle pour atténuer le changement climatique.

Il convient de rappeler que la forêt est un abri et une source de combustible, des nourritures et des remèdes pour les populations locales.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito