Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 112 sites seront équipés de Wifi gratuit RAM d’ici décembre 2021 sur toute l’étendue de la République

Published

on

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPTC) prévoit d’accélérer l’installation sur toute la République Démocratique du Congo des connexions wifi gratuit, notamment dans les universités et instituts supérieurs.

Selon les responsables de l’ARPTC, « d’ici décembre 2021, au moins 112 sites seront équipés du Wifi gratuit RAM sur toute l’étendue de la République.

Signalons que le lancement réussi du wifi gratuit RAM sur cinq (5) sites à Kinshasa à savoir Université de Kinshasa (UNIKIN), Kintambo Magasin, Institut National de Bâtiments et Travaux publics (INBT), Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) et Université Pédagogique Nationale (UPN) où les utilisateurs bénéficient de 3 heures de connexion Internet par jour permet à l’ARPTC de passer à la vitesse supérieure. Et ce, grâce au revenu généré par le service de Registre des Appareils Mobiles (RAM).

C’est ainsi que l’ARPTC met tout en œuvre pour que les utilisateurs puissent bénéficier, dans un bref délai, d’une connexion Internet RAM 24h sur 24 sans interruption.

Parmi les prochains sites où doit être installé l’internet gratuit wifi RAM figurent notamment : UKV (Université Président Joseph Kasa-Vubu) au Kongo Central, UOR-BUTEMBO (Université Officielle de Ruwenzori, UNIGOM (Université de Goma) au Nord-Kivu, UNIBU (Université de Bukavu) au Sud-Kivu, ISTM BUNIA en Ituri, UNILU (Université de Lubumbashi) dans le Haut-Katanga, UNIKOL (Université de Kolwezi) dans le Lualaba, UNIKAN (Université de Kananga) au Kasaï Central, UNILOD (Université de Lodja) au Sankuru, ISC-Tshikapa au Kasai, UNIMBU (Université de Mbuji-Mayi) au Kasaï Oriental, UNILO (Université Notre Dame de Lomami) dans la province de Lomami, ISC-Boende dans la Tshuapa, ISTM Buta dans le Bas-Uélé, ISP Isiro dans le Haut-Uélé, UNIKIS (Université de Kisangani) dans la province de Tshopo, UNIKIK (Université de Kikxit) dans le Kwilu, etc.

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications indique que 300 sites supplémentaires seront également installés à l’horizon 2022.

A travers le Registre des Appareils Mobiles (RAM), l’ARPTC veut en effet contribuer à la diminution de la fracture numérique afin de permettre à une grande majorité des congolais d’avoir accès à internet, principal vecteur de développement culturel, économique et social dont la RDC a tant besoin.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito