Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: 1,3 million de doses de vaccins contre la covid-19 doivent être rendues à l’UNICEF

Published

on

La République Démocratique du Congo va devoir rendre 1,3 million de doses de vaccins de lutte contre le coronavirus sur le 1,7 million au Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF).

Ces doses, retirées à la RDC, seront redistribuées à d’autres pays africains pour éviter qu’elles arrivent à la date d’expiration.

D’après Suzie Villeneuve, Conseillère régionale de l’UNICEF pour le renforcement des systèmes de santé en Afrique de l’Ouest et du Centre, ces vaccins offerts par l’initiative Covax expirent le 24 juin.

Cette annonce a été faite lors d’une conférence vidéo à Accra (Ghana).

Au cours de cette conférence, il a été révélé que la République Démocratique du Congo n’a pas délivré de plan de vaccination pour soutenir une campagne de cette envergure, évoquant un nombre insuffisant de sites de vaccination qui vont entraver l’accès dans de nombreux pays (dont la RDC) à ce vaccin, accentué par la courte durée de conservation des vaccins AstraZeneca Plc. Ce qui rend des réaffectations nécessaires, voire indispensables.

Mieux organisés que la République Démocratique du Congo, « le Ghana, le Sénégal, le Togo, l’Angola, Madagascar et les Comores figurent parmi les destinataires possibles du lot congolais ».

C’est depuis deux mois qu’un lot de 1,7 millions de doses de vaccins Astra Zeneca étaient arrivés à Kinshasa.

Après les informations sur les effets secondaires de ce vaccin dans plusieurs pays, notamment en Europe, les autorités congolaises avaient décidé de retarder le lancement de la campagne qui a finalement démarré très timidement le 19 avril dernier à Kinshasa.

En une semaine, 1527 personnes seulement avaient reçu la première dose.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito