Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 40,6 millions USD investis dans la sous-traitance, Kibali multiplie son impact positif sur les économies locales

Avatar of La Rédaction

Published

on

39704453 B610 4B10 9846 5541CE6B86F4

Au total 40,6 millions de dollars américains investis par Kibali Gold Mines au quatrième trimestre de l’année 2021 auprès des entrepreneurs et fournisseurs locaux (sous-traitance). Ce qui renvoie à 2,1 milliards USD que cette entreprise minière a investis depuis ses débuts jusqu’en 2021 pour ses sous-traitants, en 12 ans.

Ces révélations sont faites par Mark Bristow, Président Directeur de Barrick au cours d’une conférence de presse tenue le vendredi 21 janvier 2022 au Memling.

En effet, 380 sous-traitants bénéficient de la présence de Kibali depuis ses débuts dans la province du Haut-Uélé.

Avec sa politique de tranfert de technologie et de création d’une classe moyenne, Kibali a su créer de nouveaux entrepreneurs congolais qui, à leur tour, emploient leurs compatriotes.

En conséquence, cette politique a diminué le taux de chômage, en même temps réduit le regain d’insécurité dans cette partie du pays.

« Nous priorisons l’embauche et l’achat locaux. Nous renforçons les compétences et les capacités des travailleurs et des fournisseurs des pays hôtes pour multiplier notre impact positif sur les économies locales, régionales et nationales », a expliqué Mark Bristow.

De son côté, Cyril Mutombo, Directeur Pays RDC de Barrick a loué le renforcement des capacités prôné par Kibali.

« Nous avons renforcé la capacité de nos sous-traitants. Ces gens sont en train de se diversifier. Ils ne font pas que dans des travaux de génie civil. Ils sont aussi dans des travaux liés à la construction des écoles. Ils sont aussi dans des travaux lourds. », a-t-il indiqué.

Cette diversification de la sous-traitance a pour avantage de booster les différents secteurs de l’économie de cette province.

Dans la restauration, certaines femmes assurent l’alimentation des travailleurs de cette entreprise minière. Grâce à cette activité, elles prennent en charge leur foyer.

Dans la construction, il y a la présence de l’entreprise IOB dirigée par un congolais qui a su construire une centrale hydroélectrique.

« IOB n’est pas seule dans la construction, nous avons aussi la présence de TBO qui compte dans son actif la réalisation de plusieurs ouvrages tels que maison, église, écoles, etc. », a-t-il dit.

Dans la gestion des ressources humaines, Didi Mudogo a su planter ses marques avec son entreprise MD Services qui gère non seulement les travailleurs locaux mais aussi les expatriés.

Grâce à Kibali, le Directeur Général de MD Services a eu d’autres sollicitations des multinationales. Ainsi, il invite les entreprises de sous-traitance congolaises à être plus méticuleuses.

Le groupe Uélé Motors, quant à lui, s’est spécialisé dans l’entretien de véhicules et engins motorisés sur toute l’étendue du site.

Par contre, ALUZA dont le DG (Ibrahim Enoko ) est originaire de Aru veille sur l’arrosage professionnel dans les sites miniers pour éviter les accidents. Cette société est née grâce à la politique de transfert de technologie.

La politique de Kibali d’utiliser la main d’oeuvre locale répond favorablement aux recommandations de l’Autorité de Régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP). Et ce, au bénéfice des congolais.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV