Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : 5 juin 2019, l’exécutif national appelle à la protection de l’environnement !

Published

on

Le monde entier célèbre chaque 5 juin, la journée mondiale de l’environnement. « La lutte contre la pollution de l’air », est le thème retenu cette année. D’après le ministre de l’Environnement et développement durable, ce thème évocateur appelle à la conscience de chacun, dans la mesure où la pollution de l’air demeure une préoccupation majeure au regard des conséquences néfastes qu’elle entraîne sur la santé et l’environnement.

« Toute personne a droit à un environnement sain et propice à son épanouissement intégral. Elle a le devoir de le défendre. L’Etat veille à la protection de l’environnement et à la santé des populations tel que stipule l’article 53 de la constitution de la République démocratique du Congo », a déclaré le ministre dans un message officiel adressé à la Nation.

La pollution de l’air consiste à l’introduction directe ou indirecte, par l’activité humaine, de substances, de vibrations, de chaleur ou de bruit dans l’air, susceptibles de porter atteinte à la qualité de l’environnement.

Pour se conformer aux objectifs du développement durable à toutes les conventions et divers traités, le ministère de l’Environnement s’engage pour cette année à travers une bonne gouvernance environnementale à :

– élaborer des politiques sectorielles nationale en la matière ;
– promouvoir et mettre en œuvre les modèles locaux et communautaires de gestion des déchets ;
– finaliser l’étude institutionnelle du secteur de l’assainissement de l’environnement ;
– mener les campagnes de reboisement et de sensibilisation des parties prenantes sur le rôle de séquestration des CO2 produits par les activités anthropiques et la production de l’oxygène indispensable à la respiration.

En conclusion, le ministre a saisi cette occasion pour exhorter les élus du peuple, à travers les deux chambres du Parlement, à l’adoption du projet de loi portant ratification de l’amendement de Kigali sur les Hydrofluorocarbures, compte tenu de son pouvoir de réchauffement global plus élevé que le CO2.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito