Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: 500 000 emplois directs et indirects visés dans le projet d’extension urbaine « Kitoko, nouvelle ville intelligente »

Published

on

Le Gouvernement congolais vient de prendre acte du projet d’extension urbaine dénommé « Kitoko, nouvelle ville intelligente » présenté par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Urbanisme et Habitat Pius Muabilu Mbayu Mukala, au Conseil des Ministres du vendredi 3 septembre 2021.

Le dossier de présentation de ce projet devrait être enrichi avec des amendements suggérés lors du Conseil des Ministres avant son adoption finale.

Ce projet « Kitoko, nouvelle ville intelligente », intéressant et présentant multiples avantages pour les kinois en général et le Gouvernement en particulier, devrait couvrir une superficie de 30 000 hectares dans la partie l’Est de Kinshasa, entre le fleuve Congo et la rivière N’sele, au sud de Maluku.

En réalité, il s’agira de la création d’une entité globale et autonome dans son quotidien
pouvant offrir les commodités et fonctionnalités tels que les habitations, les
lieux de travail et d’études, les soins médicaux, les loisirs, des activités
industrielles et technologiques innovantes.

Il convient de signaler que grâce au lancement de la première phase de ce grand projet immobilier 500 000 emplois directs et indirects sont susceptibles de voir le jour à Kinshasa permettant ainsi la réduction du taux de chômage dans la ville.

Ce projet favorisera également le déclenchement d’une relance économique
avec des effets induits sur l’économie d’échelle et l’économie circulaire.

Aussi, la main d’œuvre locale ainsi que la sous-traitance en faveur des entreprises locales seront favorisées.

L’audit foncier s’impose

De son côté, le Ministre des Affaires Foncières Sakombi Molendo a relevé quelques contraintes qui nécessitent d’être levées avant l’exécution d’une mission d’audit foncier et l’organisation d’une concertation, avec les institutions impactées par ce projet autour du Ministre d’Etat Ministre de l’Urbanisme et Habitat.

Deux préalables du Maître d’oeuvre à combler

Toujours dans le même dossier, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Aménagement du Territoire Guy Loando a, pour sa part, relevé la nécessité de la création d’une Agence publique d’exécution des travaux et la création
d’une Industrie publique de production des matériaux qui sont deux préalables formulés par le Maître d’œuvre pour réussir la construction du projet « Kitoko, nouvelle ville intelligente ».

Martine NGALULA/stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito