Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Affaires foncières, Molendo Sakombi place l’année 2022 sous le signe de la tolérance zéro

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : Affaires foncières, Molendo Sakombi place l'année 2022 sous le signe de la tolérance zéro 1

En séjour de travail à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, le Ministre des Affaires Foncières, Aimé Molendo Sakombi, a placé l’année 2022 sous le signe de la tolérance zéro.

Il s’est exprimé ainsi à l’occasion du lancement d’un séminaire-atelier de renforcement des capacités des agents et cadres des circonscriptions foncières des provinces du Nord et Sud-Kivu, ce mardi 18 janvier 2022.

« 2022 est l’année de la Tolérance Zéro aux Affaires foncières. Nous avons pris des dispositions pour réprimer sévèrement tous les coupables qui sabordent les efforts visant la restauration de notre administration. De même, fidèles à notre principe de sanction positive, nous récompenserons celles et ceux d’entre vous qui respecteront les codes définis et les enseignements reçus. Votre sort est donc entre vos mains, et il adviendra à chacun d’entre vous, ce qu’il aura décidé qu’il lui advienne ! », a martelé Molendo Sakombi, Ministre de Affaires Foncières.

Pour le patron des Affaires foncières, les agents et cadres de son ministère devront faire montre d’assiduité pour s’approprier les enseignements prévus dans ce séminaire. Une opportunité d’échange d’expériences, a noté le Ministre des Affaires foncières.

« C’est comme ça que vous deviendrez des agents du changement et que vous participerez à la réalisation des objectifs visés par cette caravane de capacitation foncière », a-t-il dit.

Dans son allocution, Aimé Molendo Sakombi a fait savoir que de nombreux instruments ont été validés au courant de l’année 2021 pour non seulement booster sensiblement les recettes, mais aussi consolider la sécurité foncière et diminuer
drastiquement les conflits fonciers.

Il fait ainsi allusion à la bancarisation des transactions foncières et immobilières et à toutes les mesures d’encadrement qui ont permis de remettre en selle la Chambre des Experts Immobiliers, de créer l’Ordre des Géomètres et d’actualiser la Mercuriale foncière conformément aux réalités de la République Démocratique du Congo (RDC).

Le patron des Affaires foncières maintient le cap vers la maximisation des recettes publiques dans son secteur d’activités.

« Poursuivant les mêmes objectifs de maximisation des recettes, de sécurité foncière et de réduction des conflits, nous avons relevé les taux des droits proportionnels relatifs aux opérations d’inscription, réinscription et radiation hypothécaires ; et créer un Compte centralisateur exclusivement dédié au flux financier découlant de ces opérations portant sur les hypothèques. », a souligné le Ministre Molendo Sakombi.

Ce dernier a exprimé sa satisfaction pour avoir contribué à mettre fin à la pratique des biens sans maître qui était, a-t-il mentionné, « une des têtes, et pas des moindres, de l’hydre cancéreuse qui avait gangrené l’administration foncière ».

Ayant déjà entamé le Titrement des biens du domaine privé de l’Etat, le Ministre des Affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi, a saisi cette occasion pour annoncer une importante campagne de conversion des titres immobiliers au courant de cette année 2022 dans le but d’imposer, selon les prescrits de la loi, le Certificat d’enregistrement comme seul titre valable sur toute l’étendue du territoire national.

« L’année 2021 nous aura permis de faire une avancée remarquable dans le processus de la Réforme foncière avec la validation du Document de Politique foncière Nationale, cette boussole qui indiquera désormais le Nord foncier congolais afin que nous regardions tous dans la même direction, et que, plus jamais, personne ne se couvre de faux alibis pour justifier ses turpitudes », a déclaré le Ministre congolais des Affaires foncières.

En rappel, Aimé Molendo Sakombi est arrivé à Goma, le dimanche 16 janvier 2022, dans la province du Nord-Kivu pour poursuivre la caravane de capacitation des cadres et agents de l’administration foncière.

Notons aussi que le séminaire de Goma intervient après les travaux de Lubumbashi intervenus le 28 juin 2021.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito