Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : ambiance de la journée chômée avant l’arrivée du corps de Tshisekedi !

Published

on

La journée de jeudi 30 mai 2019 ressemble à une journée ville morte. Magasins, banques, écoles, boutiques, entreprises publiques et privées sont restées fermées. Cela, suite à la décision prise par le ministre du Travail, emploi et prévoyance sociale. Une bonne mesure pour certains kinois alors que d’autres parlent d’un manque à gagner.

L’ambiance au centre ville ce jeudi 30 mai était très morose : peu de véhicules sur le boulevard ; le transport en commun pas très visible. Il n’y a pas non plus d’embouteillage contrairement aux jours ouvrables.

Des élèves qui s’étaient entêtés, ont vite rebroussé chemin, ne trouvant personne aux écoles. Les banques sont aussi fermées, ceux qui n’avaient pris aucunes dispositions sont frustrés. Car, la décision du ministre a été publié en fin de journée mercredi alors que nombreux avaient déjà quitté leurs lieux de travail.

Si les magasins du grand marché sont restés fermés, les vendeurs ambulants ainsi que certaines femmes ont vaqué à leurs petits commerces. Ainsi, on pouvait voir certains vendre des accessoires pour les obsèques de feu Etienne Tshisekedi. Il s’agit de T-shirts, photos, badges, pagnes et autres avec effigies du sphinx de Limete.

Côté logistique, les alentours du stade de Martyrs sont rendus très propres. Jusqu’à cet après-midi, des équipes s’activaient pour mettre la dernière main aux préparatifs avant l’arrivée de la dépouille mortelle.

Même constat, devant l’hôpital
du cinquantenaire où le corps sera conservé jusqu’à vendredi matin.

Si, ceux qui se rendent à l’aéroport pour accompagner le cortège, se réjouissent. Ce n’est pas le cas pour d’autres qui estiment qu’il n’etait pas nécessaire de décréter la journée du 30 mai comme une journée chômée et payée. Il fallait plutôt le faire pour la journée du samedi, jour réservé à l’inhumation.

Entretemps, de petits groupes de gens se dirigent vers l’aéroport de N’djili pour ne rien rater de ce grand événement tant attendu.

Vanessa TSHALA et Tracy NZENGELI,
Stagiaires IFASIC

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito