Quantcast
Connect with us

a la une

RDC-Angola : les deux Etats négocient autour des modalités d’accords sur le commerce des produits pétroliers

Published

on

RDC : le rapport sur le dossier Perenco attendu au prochain Conseil des ministres

Dans le souci de parvenir à des modalités consensuelles de commercialisation des produits pétroliers et divers dans les frontières communes entre la République Démocratique du Congo et l’Angola, le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, a lancé, le lundi 25 octobre 2021, à l’hôtel Pullman de Kinshasa, les travaux sur les modalités d’accords entre la Sonahydroc et la Sonangol.

Ces travaux sont une suite des derniers travaux qui avaient mis sur la même table les deux parties précédemment dans la capitale angolaise.

A cet effet, une équipe d’experts angolais est arrivée à Kinshasa pour poursuivre ces pourparlers entamés à Luanda.

La partie congolaise qui prend part à ces échanges est conduite par le Directeur général de la Sonahydroc.

En effet, les discussions devront s’articuler entre autres sur la mise en œuvre des accords devant réguler les activités liées au commerce des produits pétroliers et dérivés en provenance d’Angola, afin de lutter contre la fraude et la contrebande en pratique dans les espaces frontaliers des deux pays.

Il sied de rappeler que lors de son dernier séjour à Luanda, en Angola, le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, avait exprimé la volonté de la RDC de poursuivre les discussions sur la Zone d’intérêt commun (ZIC). Mieux encore, il avait sollicité l’appui de l’Angola dans le lancement à venir des appels d’offres pour l’exploitation des blocs pétroliers de la RDC.

Après avoir passé en revue les différents sujets au centre des travaux entre les deux parties, il a été convenu, de commun accord, la mise sur pied de deux Commissions techniques. Une première devant se pencher sur la Zone d’intérêt commun (ZIC) et la seconde consacrée à la commercialisation pétrolière.

A l’issue de ces travaux en Commissions, les deux parties étaient parvenues à signer deux protocoles d’accords sur l’exploitation pétrolière dans la Zone d’intérêt commun entre les deux pays frontaliers.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito