Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: Chantal Mulop plaide pour l’initiation de la femme et la jeune fille aux NTIC

Published

on

La Conseillère du Chef de l’État en charge de questions de violences faites aux femmes et la jeunesse, Chantal Yelu, plaide pour l’initiation de la femme et la jeune fille aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Elle a exprimé ce voeu lors de la première édition du Forum Kin-numérique organisée ce mercredi 31 mars 2021 par Congo Tech Network en partenariat avec le Gouvernement provincial de la ville de Kinshasa.

Elle intervenait dans le cadre du panel de femmes axé sur le thème : « Place de la femme congolaise dans la transformation numérique ».

D’après la Conseillère du Chef de l’Etat congolais, le retard que connaît la femme congolaise en matière du numérique est consécutif aux anciennes pratiques de la société qui a empêché la fille à avoir les mêmes chances que les hommes.

« Ce que je peux dire, c’est qu’on a beaucoup abandonné la femme. Cela a commencé par nos traditions qui empêchent déjà à la femme de faire de grandes études. Lorsqu’on regarde le taux de scolarité entre les femmes et les hommes, vous pouvez déjà vous faire une idée de ce que cela peut représenter en termes d’appropriation des outils numériques qui, du reste, nécessitent un certain nombre de connaissances », a indiqué Chantal Yelu Mulop.

Elle estime que la société congolaise est à la base de l’absence des femmes dans le domaine technologique ou des sciences exactes (mathématiques ou physique).

« Nôtre société considère que si une femme est très intelligente et occupe des postes de responsabilité, elle va cesser d’être épouse ou mère, alors que cette hypothèse est tout simplement fausse. Il faut maintenant penser à initier la femme comme le fait déjà Madame Raïssa Malu, qui encadre les jeunes filles sur les mathématiques » a-t-elle ajouté.

Hormis Madame Mulop, ce panel des femmes a connu la participation de de Mesdames Raissa Malu; Sidonie Latere, Directrice Générale de Kobo Job et Gloria Fataki, Directrice Générale de Trace Congo.

Toutes ces femmes sont d’avis que les préjugés culturels sont à la base du nombre très réduit des femmes initiées aux NTIC.

Comme solutions pour renverser la tendance, elles préconisent d’abord la sensibilisation sur l’importance des NTIC même pour ces mamans vendeuses au coin de la rue.

A cela, il faut une formation pour les initier et leur donner le goût pour le numérique.

Très souvent ces formations coûtent et ne sont pas à leur portée, il faudra donc les rendre accessibles à leur bourse.

Le panel recommande aussi que ces formations soient dispensées dans les différentes langues nationales.

Ce forum Kin-numérique Capitale digitale a permis aux kinois de découvrir les avancées du numérique dans la capitale congolaise.

Pour les organisateurs, ce pari gagné encourage à envisager la tenue de la deuxième édition.

Mitterrand MASAMUNA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito