Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Denise Nyakeru Tshisekedi s’implique pour le rétablissement de l’électricité à Kisangani

Avatar of La Rédaction

Published

on

Denise Nyakeru

La ville de Kisangani est plongée dans le noir depuis environ quatre mois.

Madame Denise Nyakeru Tshisekedi qui y séjourne n’est pas restée insensible aux cris de détresse lancés par les boyomais.

Pour en savoir un peu plus, elle a fait le déplacement jusqu’à la centrale hydraulique de la Tshopo où elle eu des explications fournies par Jean-Bosco Kayombo, Directeur Général de la SNEL et son staff technique.

La Première dame Denise Nyakeru en est repartie avec des assurances que les boyomais auront du courant électrique avant les festivités de fin d’année, d’après le Directeur Général de la SNEL, Jean Bosco Kayombo.

Selon le Directeur Général de la SNEL, « la situation est un peu grave car cela fait un bout de temps que la centrale de Tshopo ne produit que 2 mégawatts sur les 10 qu’elle produisait quelques mois auparavant ».

Et d’ajouter: « la vétusté des matériels de cette centrale qui datent des années 50 est à la base de la situation. Et depuis sa construction, elle n’a jamais été réhabilitée et ces vieilles machines necessitent donc une grande réhabilitation. Mais grâce à l’ingéniosité de travailleurs de la SNEL, elle a su quand-même maintenir cette centrale pendant plusieurs années. Malheureusement une panne majeure survenue au groupe 3 qui produisait 6 à 8 mégawatts et une panne mineure sur le groupe 2, qui au lieu de produire 6 mégawatts, était limitée à 2 mégawatts. Ces deux pannes simultanées constituent donc une grande contrainte à savoir la centrale étant vieille, il fallait donc fabriquer les pièces de rechange. Toutes ces pièces ont été envoyées au niveau des ACP de Likasi où elles ont été reconditionnées. Pour certaines pièces manquantes, on les a fait faire à l’étranger en Afrique du Sud. On attend que leur réception d’ici la semaine prochaine pour enfin redémarrer la machine. »

Le Directeur Général de la SNEL a donc présenté la situation à la première dame qui n’est pas restée indifférente face à la détresse de Boyomais.

Grâce à son plaidoyer, Kisangani peut espérer avoir de l’électricité dans les jours à avenir.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito