Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : depuis le début du projet en 2006, TFM a versé 3,5 milliards USD au titre d’obligations fiscales

Published

on

Face à ses obligations fiscales, l’entreprise minière à capitaux chinois Tenke-Fungurume Mining verse de manière régulière ses contributions au Trésor public de la RDC.

Depuis le début du projet en 2006, TFM a déjà payé 3,5 milliards USD au trésor public. Et rien qu’au 2e trimestre 2021, un total de $182,46 millions USD; 1e semestre 2021, un total de $247,49 millions USD et depuis 2006, un total de $3,5 milliards USD.

En termes de ses responsabilités sociétales, ses investissements directs dans la communauté se chiffrent à 227 millions USD depuis 2006 et 4,3 millions au premier semestre 2021.

Par ailleurs, les investissements de TFM dans le Fonds social communautaire en raison de 0,3 % du revenu net de la vente des métaux équivalent à 50,19 millions USD depuis la création du Fonds en 2010. Et, 3,2 millions USD au premier semestre 2021.

Ces données ont été livrées par les responsables de ce géant minier au cours d’une visite de terrain organisée en faveur d’une délégation des journalistes venus de Kinshasa.

Cette visite de terrain a non seulement permis aux professionnels des médias d’échanger avec ces responsables mais surtout de palper du doigt la vraie réalité de toutes les entreprises à capitaux chinois qui sont en proie aux fakenews et sabotages de tous genres.

Un autre impact de cette entreprise minière dans cette partie du Katanga est que la présence de TFM dans la région est un facteur de développement.

Tenez, de 40 000 habitants à l’etude de base de 2008, la population de Fungurume est estimée aujourd’hui à 200 000 habitants.

Cette population est en effet attirée par les opportunités économiques offertes par cette entreprise minière : diminution de taux de chômage, réalisations sociales en faveur de la population locale sans oublier l’apport de cette entreprise dans plusieurs secteurs tels que l’éducation, la santé, les infrastructures et l’agriculture.

En termes de production annuelle, celle du cuivre est autour de 180 000 tonnes, tandis que la production moyenne annuelle du cobalt est autour entre 16 000 tonnes.

En rappel, TFM est une filiale de China Molybdenum Co. (CMOC), une société cotée en bourse ayant son siège social à Luoyang en RP Chine.

Tenke Fungurume Mining est situé dans le territoire de Lubudi en province du Lualaba.

Le géant minier est basé à 100 km à l’ouest de Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, et à 200 km au nord-est de Lubumbashi.

Sa concession s’étend sur près de 1 600 km2, et compte environ 166 villages et hameaux qui couvrent une population est estimée à plus de 300 000 habitants.

Tenke Fungurume Mining a investi plus de 3 milliards USD pour son exploitation de cuivre et de cobalt.

C’était en 2006 que TFM avait lancé la construction de son usine, et trois ans plus tard, soit en 2009, la première cathode de cuivre a été produite.

Il s’agit de l’un des plus grands producteurs de cuivre en RDC et le plus grand producteur de cobalt du monde.

En 2020, TFM a produit 182 597 tonnes de cuivre et 15 436 tonnes de cobalt métal.

Toutes ces statistiques sont une preuve que cette entreprise de standard mondial contribue au budget de l’Etat et qu’il revient à Kinshasa d’encourager les bons élèves et de ne pas mettre toutes les entreprises dans un même panier.

Ces statistiques contredisent aussi nombreux qui pensent que des entreprises minières financées par les capitaux chinois, notamment Tenke Fungurume Mining, ne contribueraient pas de manière significative au trésor public.

Nadine FULA
Envoyée spéciale à TFM

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito