Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Deux accords de prêts d’une valeur globale de 100 millions USD signés pour promouvoir l’agriculture et les infrastructures routières

Published

on

Le Ministre des Finances de la République Démocratique du Congo (RDC), Nicolas Kazadi, a signé deux accords de prêt, l’un avec la Banque africaine de développement (BAD) et l’autre avec Banque Arabe pour le Développement Économique en Afrique (BADEA), pour un montant global de 100 millions de dollars américains.

Le Ministre des Finances a signé en présence de son collègue des Infrastructures et Travaux publics ainsi que celui de l’Agriculture représenté par son Directeur de cabinet.

Le premier accord est celui d’un prêt entre la République Démocratique du Congo et la Banque Africaine de Développement (BAD) au titre de programme d’appui au développement agro-industriel de Ngandajika (PRODAN) pour un montant de 50 millions d’unités de compte, soit 70 millions de dollars américains, et le second accord de prêt entre la République Démocratique du Congo et la Banque Arabe pour le Développement Économique en Afrique (BADEA) au titre de Projet de 14 artères de la ville de Kinshasa pour un montant de 50 millions de dollars américains.

Au nom et pour le compte de la RDC, et surtout en sa qualité de Gouverneur Pays, Nicolas Kazadi a salué le management de la BAD et la BADEA ainsi que leur staff pour les efforts consentis et le soutien financier qu’ils apportent à la RDC en vue d’améliorer les conditions de vie des populations. Il a également adressé ses remerciements aux experts de la partie nationale pour leur contribution à la préparation et aux négociations jusqu’à la phase actuelle desdits projets, dans la mesure où ces derniers portent sur deux secteurs prioritaires qui cadrent avec le Programme du Gouvernement, en l’occurrence l’agriculture, l’agro-business et les infrastructures routières.

S’agissant des conditions de prêts, à en croire le Ministre des Finances, la RDC respecte les normes relatives à la politique d’endettement qui exigent qu’une partie de remboursement comporte l’élément Don ayant une valeur égale ou supérieure à 35%. Dans le cas d’espèce, les prêts octroyés demeurent concessionnels.

Pour la BAD, le maturité est de 40 ans, la période de grâce est de 10 ans, le taux d’intérêt est de 2% entre la 11ème et la 20ème année, et 4% pour le reste de la maturité.

La BADEA alloue le prêt pour une maturité de 25 ans, le taux d’intérêt de 3% et la période de grâce de 6 ans.

Au sujet de la responsabilité, il est important de reconnaître que le Gouvernement a la lourde mission d’améliorer les conditions de vie des congolais, en implémentant ces accords avec l’efficience. C’est à travers les financements des projets de ce genre qu’il pourra y parvenir.

Le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a exhorté son collègue des Infrastructures et Travaux publics ainsi que celui en charge de l’Agriculture représenté, à s’impliquer dans les évaluations périodiques dans la mise en oeuvre efficace des projets, à travers les unités de gestion des projets, dans le respect des directives pour l’atteinte des objectifs.

Quant aux prochaines étapes, Nicolas Kazadi s’est résolument engagé devant ses pairs et ses partenaires, à mettre en oeuvre toutes les diligences pour obtenir les documents légaux, à travers les lois de ratification et permettre la mise en vigueur de ces accords de financement dans les meilleurs délais.

Olivier KAFORO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito