Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: élaboration de la Politique nationale énergétique, la CORAP consulte les populations dans 24 villes pour recueillir leurs avis

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC: élaboration de la Politique nationale énergétique, la CORAP consulte les populations dans 24 villes pour recueillir leurs avis 1

La Coalition des Organisations de la Société civile pour le suivi des Réformes et des Actions publiques (CORAP) a procédé, le lundi 19 novembre 2021, au lancement du processus des consultations communautaires sur la Politique nationale énergétique.

Le coup d’envoi de ces activités a été donné par le Secrétaire général aux Ressources Hydrauliques, José Maboya, au cours d’une conférence hybride en la salle Kampala à l’hôtel Rotana de Kinshasa.

Pour Emmanuel Musuyu, Secrétaire général de la CORAF, cette démarche tient au fait que plusieurs documents relatifs à la politique énergétique de la République Démocratique du Congo (RDC) ont été produits par le passé et au finish ces documents n’ont jamais été exploités.

« En tant que organisation de la société civile, nous avons estimé nécessaire de recueillir les avis des uns et des autres sur ce que doit être la Politique nationale énergétique », dit-il.

A en croire Emmanuel Musuyu, il est aujourd’hui indispensable que les populations des Entités territoriales décentralisées s’approprient les documents qui sont produits au niveau national.

« Cette fois-là on se dit qu’il faut en tant que société civile, l’oeil de la communauté et de la population, que l’on puisse se rassurer que la Politique nationale énergétique représente les aspirations de tout le monde », soutient-il.

En termes de durée de ces consultations, la CORAP prévoit entre deux et trois semaines de terrain dans 24 villes à travers le territoire national de la République Démocratique du Congo (RDC).

Selon le planning élaboré par les organisateurs de ces consultations communautaires, au moins 1600 personnes devront participer aux groupes de discussions. L’échantillon ainsi constitué est tiré d’une base de 3600 personnes ayant pris part aux forums communautaires préparatoires.

Au cours de ces consultations, plusieurs thématiques seront abordées. Il s’agit, entre autres, des questions liées à l’exploitation de toutes les énergies à travers le pays, le mix énergétique, la cuisson propre, ou le diagnostic autour des contours de la loi sur l’électricité.

Il est certes vrai que la République Démocratique du Congo dispose d’un potentiel énergétique estimé à 100 000 Mégawatts, mais le taux de desserte au niveau national avoisine seulement 9%.

Pendant ce temps, en milieu rural, les estimations du taux de desserte en électricité tournent autour d’un pour cent (1%). Un déficit qui pose le problème d’accès à l’électricité tant pour l’industrie que pour les ménages.

A ce jour, malgré le potentiel énergétique de la RDC évalué à 100 000 mégawatts, seuls 2500 Mégawatts sont installés contre environ 1200 Mégawatts disponibles à travers le pays, renseignent les sources proches du Ministère des Ressources Hydrauliques.

Il convient de signaler qu’à l’issue des consultations communautaires en cours, la CORAP prévoit d’élaborer un document de plaidoyer qui sera soumis au Gouvernement congolais en guise de contribution pour mettre à jour une Politique nationale énergétique adaptée aux aspirations de toutes les populations, y compris celles des provinces décentralisées.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito