Quantcast
Connect with us

a la une

RDC-ESU: 80 % d’étudiants sont orientés vers les sciences humaines et 20% dans les sciences techniques (Muhindo Nzangi)

Published

on

En République Démocratique du Congo, seuls 20% d’étudiants sont enregistrés dans les filières des sciences techniques contre 80% orientés vers les sciences humaines.

Ces révélations ont été faites par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Muhindo Nzangi, au cours d’un briefing, le jeudi 7 octobre 2021, aux côtés de son collègue Ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya.
Une conférence de presse consacrée aux réformes du secteur de l’Enseignement supérieur et universitaire en RDC.

En effet, au bout de cinq mois qu’il a passés à la tête du ministère de l’ESU, Muhindo Zangi a dégagé un état des lieux interpellateur quant au fonctionnement des universités et établissements supérieurs en RDC.

Le Ministre de l’ESU a indiqué qu’il a été constaté une certaine inadéquation entre la formation dispensée et les demandes du pays.

Il en veut pour preuve les statistiques qui dévoilent le déséquilibre criant concernant l’orientation des étudiants à leur inscription dans les établissements supérieurs et universitaires.

Selon Muhindo Nzangi, « 80% d’étudiants sont orientés vers les formations des sciences humaines alors que seulement 20% sont admis dans les filières des sciences techniques. »

Pour faire face à cette situation, Muhindo Nzangi précise que le ministère de l’ESU a initié plusieurs réformes dans le but d’améliorer le fonctionnement du secteur éducatif à la faveur des Etats généraux organisés récemment à Lubumbashi.

Il sied de appeler que lors de ces assises organisées dans les installations de l’Université de Lubumbashi, 329 résolutions regroupées en 8 thématiques ont été retenues. Ce que le Ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi résume en cinq points à savoir :

1. La loi cadre de l’éducation nationale qui doit être modifiée et complétée dans le souci d’appliquer le système « LMD ».

Pour Muhindo Nzangi, il est aussi question de faire un diagnostic du secteur, une sorte de cartographie de l’ESU.

A ce sujet, il a été constaté, renseigne-t-il, que beaucoup d’institutions d’enseignement supérieur et universitaire ne sont pas du tout viables.

Le Ministre Muhindo Nzangi a saisi cette opportunité pour insister sur le fait qu’un accent particulier doit être mis sur les métiers;

2. Numérisation de la gestion des ressources de patrimoines des universités

D’après le Ministre de l’ESU, un Plan du numérique a déjà été adopté. « Bientôt ils vont faire un tour dans les universités pour procéder à l’identification numérique des étudiants, du personnel enseignant ainsi qu’à la numérisation des enseignements et de tous les services qui vont avec telles que des bibliothèques numériques », a-t-il dit.

3. La promotion des valeurs

Cette approche devrait contribuer à combattre des pratiques indésirables observées depuis un temps au sein des universités assimilables. Il s’agit entre autres des actes d’antivaleurs tels que le phénomène des points sexuellement transmissibles.

4. Les infrastructures

Grâce à la somme de 20 dollars américains payés chaque année par les étudiants, le Ministre de l’ESU souhaite que cet argent serve réellement au renouvellement des infrastructures universitaires.

5. Les enseignants

Il s’agit ici de l’amélioration des conditions salariales des enseignants qui constitue une priorité pour Muhindo Nzangi et l’ensemble du Gouvernement du Premier Ministre Sama Lukonde.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito