Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: États généraux de la Communication et Médias, Félix Tshisekedi recommande une triple mise à jour du secteur

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC: États généraux de la Communication et Médias, Félix Tshisekedi recommande une triple mise à jour du secteur 1

Le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix-Antoine Tshisekedi, a ouvert, ce mardi 25 janvier 2022, les états généraux de la Communication et Médias.

Il a en effet recommandé une réinvention du secteur à trois niveaux à l’occasion de son discours de circonstance au Kempesky Fleuve Hôtel du Fleuve.

De prime à bord, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a exprimé sa joie vis-à-vis de l’engagement des opérateurs des médias à rechercher des solutions aux défis de leur secteur d’activités.

« Grande était ma joie de voir les professionnels de médias engagés à étudier toutes les problématiques et lever des options en vue de refonder leur profession », a-t-il noté.

La thématique centrale choisie pour ces travaux est plus qu’une simple question d’interpellation à savoir: « Les médias congolais. Quelles perspectives à l’ère du numérique, des enjeux et défis du développement durable ».

Selon le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix-Antoine Tshisekedi, cette thématique tombe à point nommé en ce sens où avec l’avènement de la nouvelle technologie de l’information et de communication, les médias connaissent une véritable mutation.

Pour le Chef de l’Etat congolais, la tenue de ces assises est une occasion pour les professionnels des médias de réinventer leur secteur surtout en ce temps où les médias classiques notamment, la télévision, la radio et la presse se retrouvent en face d’un choix crucial.
Ce choix, poursuit Félix-Antoine Tshisekedi, est celui de disparaître ou de s’adapter suite à la numérisation de l’outil de l’information.

Ainsi, comme le dit le Président Tshisekedi, cette réinvention doit se faire de trois manières :

1° Techniquement et déontologiquement pour assainir la corporation des médias ;

2° Économiquement pour assurer la viabilité des entreprises de presse;

3° Technologiquement pour ne pas rater le train de la révolution numérique qui fait déjà de « notre monde un village planétaire» comme l’a prophétisé Marshall McLuhan.

La mise à jour du secteur de la Communication et Médias, a prévenu le Chef de l’Etat congolais, entraîne inéluctablement un changement de paradigmes au niveau du métier d’informer. Tout en martelant que celui-ci ne pourra s’opérer que par l’implication des professionnels de médias eux-mêmes.

Ensuite, Félix-Antoine Tshisekedi rassure que le Gouvernement de la RDC apportera l’appui nécessaire que requiert cette mutation.

Cet appui de l’Etat, a-t-il précisé, entre dans les responsabilités régaliennes de l’Etat car sans une presse libre, la démocratie et son corolaire l’Etat de droit ne serait qu’un leurre.

Martine NGALULA/stagiaire

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito