Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : grâce au FPI, le port de Kalemie jouera de nouveau son rôle d’intégrateur régional économique

Published

on

Le port de Kalemie est dans un état de délabrement très prononcé. Jadis, de par sa position géographique, cette plateforme avait un rôle d’intégrateur régional économique pour le continent africain.

Grâce à la signature d’un contrat de partenariat entre le Fonds de Promotion de l’Industrie et Gezhuba International Engineering, ce port va revêtir une peau neuve.

Le Fonds de Promotion de l’Industrie travaille depuis trois ans sur ce projet dont l’objectif est d’augmenter la capacité d’accueil du Port de Kalemie.

Ce grand projet a trois composantes majeures à savoir:

D’abord, la réhabilitation du port avec toutes ses infrastructures.

Ensuite, le déménagement du port militaire.

Cette composante est hautement stratégique même si elle ne va pas nécessiter beaucoup de moyens financiers.

Cette composante vise la facilitation du commerce et des transactions.

A ce jour, plusieurs contacts ont déjà été pris pour mener à bien cette partie du projet.

Enfin, la construction du siège du FPI à Kalemie.

D’après le Directeur Général du FPI, Patrice Kitebi, le FPI a ouvert une direction provinciale dans cette province depuis deux ans mais il lui faut maintenant des bureaux sur place.

Concrètement, ce projet vise plusieurs objectifs. Il s’agit de:

1° Porter la capacité mensuelle du port de 1500 tonnes actuellement à 15000 tonnes en facilitant l’accostage de barges et de navires de gros tonnages.

Les modifications et aménagements envisagés vont permettre l’accostage de bateaux de plus de 4 milles tonnes et porter la capacité du port à 1500000 tonnes par an soit l’équivalent de 120 milles containers de 20 pieds;

2° Étendre le terminal principal de 50m de longueur en allant vers la profondeur du lac de manière qu’on puisse y aménager un quai et un terminal container;

3° Construire un nouveau quai passager;
4° Draguer et désenclaver le bassin d’eau du port;
5° Réhabiliter un terminal pétrolier qui existe déjà mais qui ne fonctionne plus;
6° Installer six nouvelles grues pour remplacer les deux anciennes et vieilles grues. Cela facilitera les opérations de manutention
7° Créer un bassin tournant en face du port de manière à permettre les manœuvres du bateaux qui accostent ou qui doivent quitter le port;
8° Construire un parking;
9° Construire de nouvelles facilités avec des entrepôts frigorifiques;
10° Réhabiliter l’ensemble d’infrastructures du port à savoir les voies de circulation;
11° Créer un site qui devait faciliter le déchargement et le chargement.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito