Connect with us

a la une

RDC : Hiroshi Karube et Daniel Mukoko exhortent aux Enarques le «sens de communauté» !

Published

on

RDC : Hiroshi Karube et Daniel Mukoko exhortent aux Enarques le «sens de communauté» !

L’Ambassade du Japon, Hiroshi Karube et le Professeur Daniel Mukoko Samba ont exhorté aux Enarques, futurs cadres de l’Administration Publique, le « Sens de Communauté » jeudi 01 Juin 2017. C’était au cours du séminaire sur le Japon organisé à l’École Nationale d’Administration  (ÉNA).

RDC : Hiroshi Karube et Daniel Mukoko exhortent aux Enarques le «sens de communauté» ! L’Ambassadeur du Japon a indiqué à l’assistance que l’indépendance et le développement du Japon sont dus aux efforts des jeunes japonais qui ont avidement absorbé et exploité les technologies et les connaissances occidentales.

« Le développement économique du Japon a été réalisé, entre autres, grâce à la stabilité politique et aux capacités humaines importantes dans la fonction publique », a souligné Monsieur Karube.

Et d’insister : « les fonctionnaires doivent toujours penser à l’intérêt public et non pas l’intérêt privé, et que pour cela il faut avoir le sentiment d’appartenance aux institutions publiques, provinciales et gouvernementales ».

L’intervention de l’Ambassadeur du Japon a eu le mérite de démontrer à la jeunesse congolaise comment, pour chaque japonais, la survie de l’État a prévalu sur tout au cours du 19ème siècle après la Seconde Guerre Mondiale. D’où, la motivation des Enarques à travailler avec cet esprit.

RDC : Hiroshi Karube et Daniel Mukoko exhortent aux Enarques le «sens de communauté» !

Professeur Daniel Mukoko Samba lors de son exposé devant les Enarques. Ph. Tiers

Pour sa part, Daniel Mukoko, Professeur en Economie de l’Université de Kinshasa et ancien boursier du Gouvernement du Japon, a planché sur la contribution de l’Administration publique au Développement du pays. Puisant dans l’histoire du Japon, du Botswana et la RDC, il a circonscrit l’importance et la nécessité de considérer le développement à long terme.

« Pour atteindre ce but, il faut avoir un système institutionnel aéré et stable, ainsi que le contrôle rigoureux sur ces institutions, comme la Cour des Comptes », a expliqué Daniel Mukoko qui a mis l’accent sur l’importance du « sens de communauté, d’appartenance à une même coquille ».

Comme pour dire que les fonctionnaires devraient considérer les défis développementaux comme « affaires de tous».

Avec ces intervenants, les participants ont eu un échange dynamique et interactif.

Pour rappel, il s’agit d’un deuxième séminaire organisé à l’ÉNA, à la suite du  premier tenu en décembre 2015.

 Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :