Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : IITA présente Cassava Flash Dryer, un séchoir à haut rendement énergétique économique

Published

on

Il est désormais possible de transformer et d’améliorer la qualité de la farine panifiable de manioc, de manière directe pour l’amidon et indirecte pour la farine du Fufu. Cela, grâce à Cassava Flash Dryer, un séchoir à haut gamme mise sur pied après près de cinq ans de recherche, par l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA) en collaboration avec l’International center for tropical agriculture (CIAT) et la Recherche agronomique pour le développent (CIRAD).

Une session d’information était organisée le vendredi 6 décembre 2019 dans son bureau de Représentation de Kinshasa. Elle a pour objectif de sensibiliser les parties-prenantes de l’IITA en général et les transformateurs en particulier sur l’existence de ce séchoir flash à haut rendement énergétique, économique en carburant et contribuant à l’amélioration de la qualité de la farine de manioc et de l’amidon.

En effet, après le Nigéria (qui produit 40 millions de tonnes de manioc), la RDC vient en deuxième position en Afrique avec une production estimée à 35 millions de tonnes par an. La filière du manioc est donc une des plus grandes au pays mais malheureusement elle fait face à plusieurs défis notamment la qualité du produit et la rareté des matériels.

Le séchoir Flash Dryer apparaît comme une solution opportune pour augmenter la capacité de production du manioc.

Historique du Cassava Flash Dryer
Le « Flash Dryer » du manioc avait commencé en Asie avec des unités qui produisent au moins 100 tonnes d’amidon par jour. Ils ont été par la suite introduits en Afrique sous formes des petites unités de 1 à 2,5 tonnes par jour.

Cette technologie a posé beaucoup de problèmes d’adaptation ; plusieurs d’entre ces machines ne fonctionnaient pas ou fonctionnaient mais consommaient beaucoup plus de carburant.

IITA avec ses partenaires ont proposé un modèle adapté qui consomme moins d’énergies et coûte moins cher. Il permet d’obtenir des farines de bonne qualité. A titre d’exemple, 1 hectare de terre produit en moyenne deux tonnes de manioc frais mais avec ce séchoir, la production augmente à 4 tonne de farine.

Avantages de Cassava Flash Dryer
« Ce séchoir permet d’augmenter la productivité de la farine du manioc, tout en réduisant le coût de la production. Avec cette machine, on peut produire une ou deux tonnes de farine de manioc par jour contrairement au séchage au soleil des micro-cossettes qui prend plusieurs jours », a déclaré Thierry Tran, ingénieur agronome qui l’a présenté.

Cette machine de haut gamme fait gagner en temps mais aussi augmente la quantité et la qualité du manioc produit et par conséquent plus de bénéfice en un temps record.

Autres avantages, elle augmente la demande pour les racines de manioc et va éventuellement créer des emplois pour les agriculteurs dans les zones rurales. Enfin, cette machine produit de la farine du manioc pure qui n’est pas contaminée ; cela grâce au gros tube qui le compose et qui produit une chaleur d’environ 200°.

Pour acquérir ce bijou, les acteurs de la filière du manioc de Petites et moyennes entreprises peuvent adresser leur demande à l’IITA moyennant la somme qui varie entre 30 et 35 mille dollars ; et 100 mille dollars pour les industriels.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito