Quantcast
Connect with us

a la une

RDC-Infrastructures : les investisseurs sud-africains de Thorium Projets and Africa Consultants J.V. prêts à financer des projets routiers

Avatar of La Rédaction

Published

on

DD60F6C8 55CF 495D 8529 DA0F97E8B016

La République Démocratique du Congo (RDC) devient un terrain de prédilection pour les investisseurs sud-africains de plus en plus intéressés au secteur des infrastructures routières.

Après la société Africa Union Holding (AUH) qui a affiché son ambition d’investir dans la construction des routes en RDC à l’issue d’une audience, le samedi 14 août 2021, avec le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures et Travaux publics, Alexis Gisaro, à Kinshasa, c’était au tour de l’autre firme sud-africaine Thorium Projets and Africa Consultants J.V. d’emboîter le pas.

En effet, le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures et Travaux publics (ITP) s’est entretenu, le même samedi 14 août 2021, avec les représentants de la société Thorium Projets and Africa Consultants J.V.

Cette compagnie installée en Afrique du Sud a manifesté l’intérêt de financer et d’implémenter certains projets routiers en RDC.

Intéressé par cette proposition d’investissement dans le secteur placé sous sa gestion, le Ministre d’Etat Alexis Gisaro a promis d’étudier cette question avec les experts de son cabinet afin d’approfondir ce projet qui vise à développer les infrastructures congolaises.

En rappel, réseau routier de la RDC comprend au total 153 209 km de routes répartis comme suit : 58 509 km de routes d’intérêt général, à charge du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics, placés sous la gestion de l’Office des Routes (OR) dont environ 3 000 km sont revêtus.

Il comprend aussi les ouvrages de franchissement suivants :

• 3 500 ponts de portée de 4 à 750 mètres pour une longueur totale de 68 000 mètres;
• 175 bacs (à moteur, à traille et à pirogues);
• 7 400 km de voiries urbaines sous la gestion de l’Office des Voiries et Drainage (OVD).

Il y a lieu de noter, par ailleurs, que 87 300 km de routes d’intérêt local ou de desserte agricole sont à charge du Ministère du Développement Rural, sous la gestion de la Direction des Voies de Desserte Agricole (DVDA).

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito