Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Inga porte la lourde charge de développement de l’Afrique

Published

on

Le nouvel administrateur de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour le groupe-pays de l’Afrique centrale l’a encore rappelé au terme de sa première visite à Kinshasa depuis son élection lors des dernières assemblées annuelles de son institution.

« Nous pensons que si réellement on doit développer l’Afrique, cela doit partir de la RDC. On ne peut pas se développer si on n’a pas l’énergie. Et cette énergie, c’est le Congo [RDC] à travers Inga. Donc, nous avons cette lourde charge de développement de l’Afrique. On ne peut rien faire sans électricité», a déclaré samedi 27 août à Radio Okapi, Obam Nlong.

Pendant son séjour dans la capitale congolaise, le nouvel administrateur de la BAD pour le groupe-pays de l’Afrique centrale a eu des contacts avec les autorités du pays, des représentants de la société civile et de la Fédération des entreprises du Congo (FEC). Il aussi visité le barrage hydro-électrique d’Inga dans le Kongo-Central.

Obam Nlong a déclaré avoir choisi d’effectuer sa première visite en tant qu’administrateur de la BAD en RDC à cause de l’importance économique, des potentialités et de la superficie du pays.

Pour rappel, le groupe-pays de l’Afrique centrale de la BAD comprend la RDC, le Burundi, la République centrafricaine, la République du Congo et le Cameroun.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :
RDC : Inga 3, la Banque mondiale suspend le financement de 73 millions USD

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito