Connect with us

a la une

RDC : Kinshasa apprête sa candidature pour organiser la COP 27 en 2021 !

Published

on

La République démocratique du Congo a affiché son ambition légitime d’organiser la 27ème Conférence des Etats parties sur le climat. Elle s’apprête à déposer la candidature pour abriter ces assises de 2021 à Kinshasa. L’information a été officiellement livrée ce mardi 05 juin 2018 par le vice – premier ministre, ministre des Affaires étrangères congolais, Léonard She Okitundu. C’était lors de la cérémonie d’ouverture du Forum sur l’économie du climat.

“Il est important que nous occupions les instances décisionnelles à l’échelle international. En organisant la COP 27 en RDC, nous voulons marquer l’attachement de la RDC au climat. Nous sommes l’un de deux poumons de la planète. Nous assurons la survie de la planète et il est temps que nous ayons de compensations. Nous apprêtons déjà tous les instruments juridiques pour poser notre candidature en tant qu’organisateur de la COP 27 en 2021”, a indiqué le patron de la diplomatie congolaise.

Revenant sur le Forum axé sur l’économie du climat qui se tient du 05 au 08 juin 2018 à l’initiative de l’ONG “Je change pour le climat”, Léonard She Okitundu a indiqué qu’il vise, entre autres, la sensibilisation des décideurs en vue de produire une stratégie d’action et de financement du secteur privé et des entrepreneurs informels, pour faire des acteurs non-étatiques, la locomotive de la mise en œuvre de l’Accord de Paris et des objectifs de développement durable (ODD) en RDC.

Pour les organisateurs de cette réunion, le changement climatique est une menace pour la planète au 21ème siècle avec une incidence négative sur les populations, les biodiversités ainsi que les économies.

L’accord de Paris traduit dans chaque pays en Contribution déterminée nationale (CDN) et l’Objectif de développement durable (ODD), feuille de route principale pour répondre aux défis du climat et de développement humain durable d’ici 2030, accordent un rôle clé au secteur privé et aux communautés. Plus de 23 milliards de dollars doivent être mobilisés et investis dans l’action climatique de la RDC entre 2020 et 2030.

Le forum économie du climat donc est organisé pour préparer les acteurs économiques formels et informels à capter les financements climatiques et réaliser des projets transformationnels, conciliant l’éradication de la pauvreté, la préservation des écosystèmes et la croissance inclusive sobre en carbone.

Au total 160 experts nationaux et internationaux sélectionnés parmi les meilleurs et les plus innovants dans les différents axes et thèmes de travail prendront part à ce forum.

Au programme plusieurs thématiques seront traités par ces experts. Il s’agit par exemple de ‘ Comprendre les enjeux et l’intérêt de la RSE-responsabilité sociétale des entreprises’- en lien avec la démarche carbone. Ici, il est question de comprendre quelle politique responsable les entreprises peuvent mettre en place pour croître en minimisant l’impact sur le climat et la nature et en réduisant l’extrême pauvreté des populations locales.

Au finish, ils devront proposer une stratégie pour la mise en place d’une RSE permettant aux entreprises le financement d’actions climatiques tout en viabilisant et verdissant l’économie des communautés environnantes.

Autre thématique qui sera traité, c’est le verdissement du business, qui n’est autre que la production et la commercialisation inclusive à faible impact environnemental. Ici, les responsables d’usine, production et planification vont réfléchir sur comment transformer, améliorer, rendre plus performante et compétitive la production et la consommation interne de la RDC tout en minimisant les conséquences sur l’homme.

Les entreprises contribuant à 80% au PIB de l’économie formelle amorcent un processus de verdissement de leur production commercialisation avec effet d’entrainement sur les petits entrepreneurs locaux. Les experts vont devoir mettre en place une stratégie pour transformer la production et la consommation de divers secteurs économiques afin de minimiser l’emprunte carbone et écologique en général tout en optimisant les bénéfices pour l’homme.

Au cours de ce forum, il sera aussi question de parler du partenariat public-privé-population. Ici, les experts en sociologie, relations publiques vont réfléchir sur comment mettre en place une réelle synergie et convergence d’intérêts entre l’Etat, le secteur privé et les populations pour transformer l’économie de la RDC dans un modèle innovant plus inclusif, équitable, résilient et à faible impact environnemental.

Nadine FULA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :