Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Kinshasa, le «Boulevard Congo-Japon» doté des lampadaires solaires

Published

on

RDC : Kinshasa, le «Boulevard Congo-Japon» doté des lampadaires solaires

Le Boulevard Congo-Japon, ex Avenue des Poids-Lourds, vient d’être doté des lampadaires solaires. Cette action s’inscrit dans le cadre de la réhabilitation, par le Japon, de cet axe routier reliant l’Aéroport international de Ndjili au Centre ville de Kinshasa. L’inauguration est intervenue mercredi 24 Mai. Des autorités provinciales y ont pris part.

Si aucun chiffre n’a été avancé sur le coût de financement de ces travaux, l’installation et le fonctionnement de ce système d’éclairage public de qualité réalisés par une entreprise japonaise vient ainsi moderniser davantage cet axe routier, important pour les activités commerciales, économiques, et industrielles de la Ville de Kinshasa.

Convaincu qu’il faut éviter les accidents pour assurer la durabilité de la route, l’Ambassadeur du Japon en RDC, Monsieur Karube a exhorté la bonne utilisation, l’entretien et le maintien ce Boulevard, dont les travaux de réhabilitation et d’installation des lampadaires ont été entrepris avec l’esprit japonais, représenté par le respect de l’autrui, la rigueur, la politesse et la ponctualité.

RDC : Kinshasa, le «Boulevard Congo-Japon» doté des lampadaires solaires
A en croire le Japon, il reste encore d’innombrables besoins dans le secteur du transport routier, d’où la mise en place d’un projet de coopération technique relatif au Plan Directeur des Transports de la Ville de Kinshasa.

La population congolaise a été ainsi invitée à s’approprier ce même esprit qui lui permettra d’éviter des pertes en vies humaines dues aux accidents de la route, et de faire perdurer cet ouvrage, fruit de la coopération entre le Japon et la République Démocratique du Congo.

Pour rappel, le lancement des travaux de réhabilitation de ce Boulevard est intervenu en février 2015 au cours d’une cérémonie à laquelle avait pris part le Président de la République, Monsieur Joseph KABILA.

Zoom Eco

Advertisement

Edito