Quantcast
Connect with us

a la une

RDC: la désactivation de plus de 600 écoles catholiques du fichier SECOPE affectera plus de 6000 enseignants (Abbé Nshole)

Published

on

La Conférence Épiscopale du Congo (CENCO) prie les autorités compétentes de sursoir à la décision de désactiver des listes de paie les écoles qui remplissent les critères requis de viabilité afin de garantir le droit à l’éducation des élèves et le salaire des enseignants qui y travaillent.

Dans une déclaration faite ce mercredi 14 avril 2021, le Secrétaire général de la CENCO, Abbé Donatien NShole dit « apprécier l’idée de rétablir l’ordre dans le secteur éducatif en mettant fin à la circulation de faux documents et la création anarchique des écoles et elle est disponible d’offrir son expertise à cette fin ».

Et de poursuivre : « En ce qui concerne les écoles catholiques répertoriées comme fonctionnant avec des faux arrêtés, nous relevons le fait que plusieurs sont des très anciennes écoles créées depuis la deuxième République voire même depuis l’époque coloniale ».

Pour la CENCO, il ne s’agit donc pas des écoles fictives. Celles-ci fonctionnent normalement, en se faisant contrôler par les inspecteurs et par les services du SECOPE chaque année depuis leur création et elles présentent des élèves aux épreuves de fin de cycle, explique l’Abbé Nshole.

D’après lui, la CENCO perçoit l’urgence d’un travail de vérification beaucoup plus approfondie qui demande énormément du temps nécessaire afin d’établir les responsabilités de ces faux arrêtés.

Tout comme il y a nécessité de régulariser les écoles victimes de ce système et de nettoyer le fichier du personnel, dit-il.

En attendant la finalisation du travail de vérification, la CENCO estime que l’on ne devrait priver de salaires à plus de 6000 enseignants de ces écoles concernées par cette décision.

Rappelons que la Coordination Nationale des Ecoles Catholiques a reçu, le 30 mars 2021, une correspondance du Secrétaire Général à l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST) datée du 26 mars 2021, qui lui annoncait la désactivation des listes de paie de plus de 600 écoles Conventionnées Catholiques au motif qu’elles détiennent de faux arrêtés du Ministre de l’EPST.

Les autorités du secteur de l’EPST ont engagé une opération de nettoyage du fichier de la paie des enseignants congolais après que l’Inspection Générale des Finances a découvert des pratiques de corruption autour de la création des écoles avec des faux arrêtés.

Patrick BOMBOKA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito